Livraison gratuite au Québec à l’achat de 2 livres et plus Panier (0) Aide

Nouveauté

Pêche à la morue en Nouvelle-France (La)

  • 39,95 $PapierISBN: 9782894488874
  • 29,99 $PDFISBN: 9782894482452

    Le format PDF est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier PDF.

  • 29,99 $ePubISBN: 9782894482469

    Le format ePub est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier ePub.

La pêche à la morue a été, jusqu'à présent, une industrie négligée dans l'historiographie et même dans l'imaginaire collectif. Les coureurs des bois intriguent et passionnent, mais les pêcheurs ne soulèvent guère d'enthousiasme. Pourtant, la pêche à la morue était plus qu'une activité d'appoint, c'était une industrie en émergence essentielle à l'économie de la Nouvelle-France.

Mario Mimeault s'appuie sur une étude approfondie des principaux lieux d'exploitation de la pêche à la morue et expose les échanges entre les entrepreneurs canadiens et français. Il fournit un éclairage inédit sur l'organisation des entreprises et des seigneuries maritimes et explique les liens de la pêche à la morue avec l'administration de la Nouvelle-France, tout en tenant compte des contextes historiques successifs, de la législation, des mesures ponctuelles et des périodes troublées par les guerres. Pour une rare fois dans l'histoire coloniale, une activité économique est exercée par les Canadiens à leur profit.

Table des matières

La Pêche à la morue en Nouvelle-France 1
Préface 9
Remerciements 13
Avant-propos 15
Introduction 17
Pourquoi s’intéresser à la pêche à la morue ? 17
Où se situer dans l’histoire ? 22
Et si on allait plus loin ? 28
Qui est Canadien parmi les pêcheurs ? 28
Y a-t-il une industrie canadienne de la pêche ? 31
Une démarche complexe 31
CHAPITRE 1 • Les prémisses d’une industrie 37
Les pêches lointaines 38
Des points de chute temporaires 45
Samuel de Champlain ou un premier éveil 47
Les premières concessions 48
Les Associés de la pêche à la morue 52
L’intérêt de Jean Talon pour les pêches 60
Les débuts d’une industrie 62
Des partenaires canadiens 63
Mesures incitatives 68
CHAPITRE 2 • Une seigneurie en bord de mer 71
Les hésitations royales 72
Une seigneurie à l’appellation trompeuse 74
Un bon départ 80
Une gestion difficile 85
Remise en question des titres 89
Droit colonial versus droit métropolitain 93
CHAPITRE 3 • Un poste de pêche au quotidien 99
Les assises de la colonie 99
L’établissement de la Petite-Rivière 101
La main-d’œuvre 106
Des tâches précises 108
Un peu de démographie 109
Un poste hautement fréquenté 113
Une pêche rentable pour la France 115
Un poste profitable pour les Denys de La Ronde 118
Port de transit 120
Les effets de la politique internationale 123
L’après-1690 126
CHAPITRE 4 • La Compagnie des pêches sédentaires du Canada 133
Le favori du roi 135
L’harmonisation du projet à la politique de développement colonial 136
Une association Québec-France 139
La constitution d’un domaine côtier 141
La mise en place de son personnel 144
Un climat malsain 148
Un temps d’arrêt 149
Un plan de relance 150
Les hésitations royales 152
Une timide reprise 154
CHAPITRE 5 • La Compagnie du Mont-Louis 161
Un homme de valeur qui a ses entrées 162
Un contexte politique favorable 164
Les actionnaires de la Compagnie du Mont-Louis 167
Reprise des activités 170
Un bon départ 172
Un peu de démographie 174
La fin d’un rêve 179
L’après Denis Riverin 182
Pierre Haimard 187
CHAPITRE 6 • Le Labrador, une exploitation ordonnée 193
Les premiers exploitants 194
La famille Jolliet 196
Les héritiers de Louis Jolliet 201
La guerre de la Succession d’Espagne et ses suites (1701-1713) 204
Un second établissement 208
Un commandant du roi pour la côte du Labrador 209
La charge de Courtemanche 213
La présence métropolitaine 216
Les Canadiens au Labrador 218
Le Séminaire de Québec 222
CHAPITRE 7 • Une industrie en phase d’organisation 227
L’enquête de Lhermitte et Gosselin 228
Les exploitants français 230
Les pêcheurs engagés ou autonomes 232
Les marchands et les entrepreneurs 234
Jean Gatin dit Saint-Jean 237
Mise en marché de la morue 252
Un nouveau site de transformation 253
CHAPITRE 8 • Une terre d’accueil 261
De l’Acadie à la baie des Chaleurs 262
De l’île Royale à la baie des Chaleurs 272
Jean Barré 278
Grande-Rivière, un avant-poste de Granville 286
CHAPITRE 9 • À la croisée des courants commerciaux 293
Pierre Lefebvre 295
Jean-François Lefebvre dit Bellefeuille 297
La famille Hubert, seigneur de Pabos 303
Des seigneurs contestés 305
Des usages appropriés 307
En lien direct avec la Bretagne 317
Le commerce basque 319
La rentabilité 322
CHAPITRE 10 • À l’avant-poste de la Nouvelle-France 327
La présence européenne 327
Des entrepreneurs intercontinentaux 329
Les marchands et entrepreneurs canadiens 331
La morue, un substitut à la monnaie 332
De retour aux entrepreneurs canadiens 334
Les pêcheurs canadiens 337
Le faux-saunier Pierre Revol 340
Construction navale 342
Une scierie à reconstruire 344
Recherche d’associés 345
L’établissement de Pierre Revol 347
Un milieu passablement peuplé 351
La menace anglaise 353
Des pertes énormes 357
Épilogue • Un monde bien réel 363
Les entrepreneurs et hommes d’affaires 364
Les pêcheurs 366
L’unité d’exploitation 367
La seigneurie maritime 367
Des structures bien établies 369
La personnel 372
La rentabilité des opérations 373
Le marché 377
Un peuplement fondateur 379
La France et les pêcheries canadiennes 380
Et pour la suite ? 383
Bibliographie 387
Index 423
Table des matières 443

Voir toute la table des matières

Ce livre a fait parler de lui :

  • pPari risqué de Mario Mimeault, dans sai Pêche à la morue en Nouvelle-France/i, que de rendre passionnante une aventure qui, à prime abord, na ni le pittoresque, ni laspect sexy des coureurs de bois dans notre imaginaire collectif. Pari tenu, lhistorien de la Gaspésie nous convainc de limportance inattendue de lindustrie de la pêche dans les premiers siècles de la colonie française, tout en nous emballant pour sa riche histoire./p
  • piLa Pêche à la morue en Nouvelle-France/i, nouveau chez les éditions du Septentrion, de lhistorien et chercheur indépendant gaspésien Mario Mimeault. Ouvrage très documenté et dune écriture très accessible!/p

Auteur

Suggestions