Livraison gratuite au Québec à l’achat de 2 livres et plus Panier (0) Aide

Les carrières du Mont-Carmel

 

La rue des Carrières est tracée en 1689. Elle débute sa course à la place d’Armes et la termine à la rue Saint-Denis, après avoir traversé le Château Frontenac. Elle doit son nom aux carrières du Mont-Carmel. Exploitées au début de la colonie, elles étaient plutôt modestes. On y extrayait du schiste noir, la fameuse pierre noire du cap, qui s’y trouvait en abondance. Cette pierre se débite facilement, mais elle est de mauvaise qualité. C’est pourquoi elle ne devait pas être exposée aux éléments, sinon recouvertes d’un crépi. On l’utilisait donc généralement pour les fondations ou pour monter des murs de refend à intérieur. Sur le plan-relief Duberger, conservé et exposé au parc de l’Artillerie, on peut facilement y localiser l’une de ces carrières. Elle est située à l’extrémité sud de la rue des Carrières. Aujourd’hui, un œil averti peut la discerner dans le paysage. En effet, l’escalier qui conduit de la terrasse Dufferin à la rue Saint-Denis est appuyée sur sa paroi ouest.
Lieu historique national des Fortifications-de-Québec

24129839_1565237043537199_1124734144773823281_n

 

24291843_1565236990203871_6368533708581181532_o

Photographies 1 et 2 : Plan-relief Duberger. (Stéphane Lamontagne)

24273687_1565236983537205_7698388941520060889_o

Photographie 3 : Emplacement de la carrière en 2015. (Google Street View)

24273732_1565236993537204_2289350651710967743_o

Iconographie : Emplacement de la carrière du mont Carmel située au sud du château Saint-Louis, carte de Villeneuve, 1685.

Source de l’article: Page Facebook de la Société historique de Québec.