Nos livres font parler d'eux

Queues

pCest par cette phrase coup de poing que souvre le récit poétique de Nicholas Giguère. Une expérience et une lecture, à la fois désarçonnante et fascinante, auquelle nous convie ce dernier par lintermédiaire dun narrateur qui jette un regard lucide sur les conventions, les préjugés et les clichés qui lentourent. Lécriture est imprégnée dune agressivité à fleur de peau qui, curieusement, indispose moins quelle ne fascine puisquelle permet dexposer brutalement et sans fanfreluche une réalité crue et sans appel. Il faut souligner non seulement la qualité et la maîtrise dont Nicholas Giguère fait montre dans son écriture, mais également, et cest relativement inhabituel, dans la cartographie des mots et des phrases ainsi étalées sur chaque page. Le choix de leur emplacement ou regroupement leur confère souvent une tout autre portée: un mot seul et isolé sur une page distille, en effet, un poids et une signification bien différente et autrement plus percutante. Cette technique permet une lecture double et déchirée entre ce qui se dit formellement et la topographie de ce même discours, permettant ainsi une compréhension plus fine du personnage et de ce qui lhabite. Une oeuvre à la fois bouleversante et percutante!/p

Benoit Migneault, Revue Fugues

Vertige des insectes (Le)

pIl sagit sans doute de ce que Maude Veilleux a fait de plus traditionnel. Il ne faut toutefois pas entendre quelque sens péjoratif que ce soit à cet adjectif; par là je pointe plutôt la propreté du roman, plus soigné que la poésie de Veilleux, et sa construction linéaire rassurante./ppLe roman, infusé des thèmes à venir et de ceux déjà présents dans loeuvre, se permet la tragédie comme on le voit rarement./p

Pierre-Luc Landry, Nuit blanche

Prague

piPrague/i, paru chez Hamac en 2016, confirme le talent de Maude Veilleux et lécart quelle creuse entre une certaine littérature bien-pensante et sa production violente, intransigeante et hautement littéraire./p

Pierre-Luc Landry, Nuit blanche

Je pars en Inde

pDun style intimiste, tout en couleurs et en introspections, ce livre savère être un témoignage sincère et lucide sur ces étapes cruciales dune vie, ces moments privilégiés ou blessures et renaissances se côtoient, irrésistiblement./p

Marie Robert, La recrue du mois

Voyage au coeur des collections des Premiers Peuples

pCest dans le but de faire découvrir cette immense collection nationale, et certains de ses trésors encore inconnus ou très peu accessibles, que le musée publie iVoyage au coeur des collections des Premiers Peuples/i. Élaboré sous la direction de la conservatrice Marie-Paule Robitaille, louvrage regroupe dix-sept textes et plus de trois cent photographies sur cinq parties distinctes. Chacune porte un regard particulier sur la collection, et offre une porte dentrée pour découvrir divers aspects des cultures autochtones./ppLe lecteur découvre page après page des objets superbes ainsi que les histoires qui leur sont rattachées. Chaque photographie est en effet accompagnée dun paragraphe dexplications souvent très éclairant qui vient agrémenter la lecture des textes./p

Pricile De Lacroix, Anthropologie et Sociétés - Érudit

Insoumis de l'Empire (Les)

pEnfin, cette étude possède le double avantage de revisiter, sous un angle nouveau, la figure relativement familière de Papineau tout en faisant découvrir Theobald Wolfe Tone ainsi que le contexte politique irlandais de son époque./p

René Laliberté, Cap-aux-Diamants

Louise Beaudet

pLauteure relate aussi ses déboires financiers et amoureux dans une biographie dautant plus remarquable que Little Miss Beaudet na laissé aucun fonds darchives personnelles./p

, LActualité

Les Bateaux-phares du Saint-Laurent

pAbondamment illustré, ce volume recèle une foule dinformations techniques et de faits inédits./ppUn glossaire, un index des navires et de noms propres ainsi quune importante bibliographie complètent cette saga qui invite à admirer le fleuve autrement, à linstar de ceux qui nous ont précédés./p

Jeannine Ouellet, Histoire Québec

Aventures de Radisson, t.3 (Les)

pLe roman est accompagné de plus de cent photos, vidéos et cartes, de deux témoignages de lauteur sur le rôle historique de Radisson et Des Groseilliers et dun amusant clin doeil interactif que lon peut retrouver sur le site Internet du livre. Fidèle à lui-même, lauteur, spécialiste de la Nouvelle-France, sait redonner vie à ces célèbres personnages grâce à des descriptions et des détails judicieusement choisis et présentés dans une langue savoureuse empreinte dun vocabulaire riche et varié./p

Jeannine Ouellet, Histoire Québec

Gouvernement Lévesque, tome 1 (Le)

pEnrichi de renseignements inédits, le livre, publié avec une préface de Gilbert Paquette et une postface de Claude Morin, tous deux ex-ministres péquistes, fait ressortir la personnalité progressiste, déterminée mais parfois fragile, de l’homme politique./ppJean-Charles Panneton montre avec force que, grâce au charisme de Lévesque, à son honnêteté et à son souci des défavorisés, le PQ est devenu le premier parti de masse de l’histoire du Québec./ppEn révélant à quel point le désarroi assaille souvent René Lévesque, le clairvoyant Jean-Charles Panneton annonce toutefois que l’étapisme ne sera pas la voie de la facilité./p

Michel Lapierre, Le Devoir

Passion Haïti

pCe Saint-Éloi se lit comme un roman./ppCest un coup de boutoir ou un coup de coeur pour un texte dans lensemble, mais qui nous porte à lire autrement ou passionnément ce livre iPassion Haïti/i/ppEnfin, iPassion Haïti/i nest pas un livre, mais un hymne à lamour. Certain lecteurs y percevront une occasion de reformater leur manière daimer ce pays qui nous a vu naître: doucement et passionnément./p

, Le Nouvelliste

Je pars en Inde

pEt finalement, ce livre ma transporté, ma rappelé mille et un souvenirs, ma émue, ma fait rire./ppiJe pars en Inde/i est une lecture douce et chargée démotions. Pour tous ceux et celles qui y sont déjà parti-es. Et pour tous ceux et celles qui en rêvent./p

, Blogue Page par page

Charte de la langue française (La)

pSon ouvrage de littérature juridique est éclairant à plusieurs niveaux. Il fournit une explication rigoureuse de la mécanique interne des droits du français dans le contexte canadien, en plus de nous orienter dans les dédales de ces affaires, dont les plus connues (Blaikie, Miriam, Ford, Nguyen) qui ont infléchi le destin de la Charte./p

Pascal Chevrette, Les Cahiers de lecture de L’Action nationale

Une école à la dérive

pBonne nouvelle pour nous, lecteurs, lauteur a eu la riche idée de nous décrire son expérience sous une plume savoureuse./ppCar si la plume est douce et précise, le portrait que brosse lauteur est sans concession./ppLe livre se lit comme un roman, et les qualités décriture de lauteur méritent dêtre soulignées. Les passages dobservations de lintérieur sont dailleurs parmi les plus savoureux alors que Nicolas Bertrand nous décrit, de manière quasi anthropologique, les dysfonctionnements du système éducatif du Nunavik./p

Marjorie Vidal, Les Cahiers de lecture de L’Action nationale

Janvier tous les jours

Le style fragmenté de ce roman a fait de ma lecture un vrai petit bonbon. Les chapitres très courts et sans titre reflétaient bien l'ambiance du récit: des émotions tellement fortes que l'on en perd nos mots, des crises subites et fugaces qui viennent aussi vite qu'elles nous quittent. On ressent ce qu'Anaïs vit, on ressent sa peine, son désarroi. Elle se cherche, se trouve enfin, puis se perd de plus belle. La plume de l'auteure est aérée mais d'une beauté juste.

Une oeuvre qui se parcourt en un coup de vent, mais qui laisse une forte impression sur son lecteur. Un livre qui vaut grandement le détour.

Megan Deslongchamps, Blogue Page par page