Nos livres font parler d'eux

Gouvernement Lévesque, tome 1 (Le)

pEnrichi de renseignements inédits, le livre, publié avec une préface de Gilbert Paquette et une postface de Claude Morin, tous deux ex-ministres péquistes, fait ressortir la personnalité progressiste, déterminée mais parfois fragile, de l’homme politique./ppJean-Charles Panneton montre avec force que, grâce au charisme de Lévesque, à son honnêteté et à son souci des défavorisés, le PQ est devenu le premier parti de masse de l’histoire du Québec./ppEn révélant à quel point le désarroi assaille souvent René Lévesque, le clairvoyant Jean-Charles Panneton annonce toutefois que l’étapisme ne sera pas la voie de la facilité./p

Michel Lapierre, Le Devoir

Passion Haïti

pCe Saint-Éloi se lit comme un roman./ppCest un coup de boutoir ou un coup de coeur pour un texte dans lensemble, mais qui nous porte à lire autrement ou passionnément ce livre iPassion Haïti/i/ppEnfin, iPassion Haïti/i nest pas un livre, mais un hymne à lamour. Certain lecteurs y percevront une occasion de reformater leur manière daimer ce pays qui nous a vu naître: doucement et passionnément./p

, Le Nouvelliste

Je pars en Inde

pEt finalement, ce livre ma transporté, ma rappelé mille et un souvenirs, ma émue, ma fait rire./ppiJe pars en Inde/i est une lecture douce et chargée démotions. Pour tous ceux et celles qui y sont déjà parti-es. Et pour tous ceux et celles qui en rêvent./p

, Blogue Page par page

Charte de la langue française (La)

pSon ouvrage de littérature juridique est éclairant à plusieurs niveaux. Il fournit une explication rigoureuse de la mécanique interne des droits du français dans le contexte canadien, en plus de nous orienter dans les dédales de ces affaires, dont les plus connues (Blaikie, Miriam, Ford, Nguyen) qui ont infléchi le destin de la Charte./p

Pascal Chevrette, Les Cahiers de lecture de L’Action nationale

Une école à la dérive

pBonne nouvelle pour nous, lecteurs, lauteur a eu la riche idée de nous décrire son expérience sous une plume savoureuse./ppCar si la plume est douce et précise, le portrait que brosse lauteur est sans concession./ppLe livre se lit comme un roman, et les qualités décriture de lauteur méritent dêtre soulignées. Les passages dobservations de lintérieur sont dailleurs parmi les plus savoureux alors que Nicolas Bertrand nous décrit, de manière quasi anthropologique, les dysfonctionnements du système éducatif du Nunavik./p

Marjorie Vidal, Les Cahiers de lecture de L’Action nationale

Janvier tous les jours

Le style fragmenté de ce roman a fait de ma lecture un vrai petit bonbon. Les chapitres très courts et sans titre reflétaient bien l'ambiance du récit: des émotions tellement fortes que l'on en perd nos mots, des crises subites et fugaces qui viennent aussi vite qu'elles nous quittent. On ressent ce qu'Anaïs vit, on ressent sa peine, son désarroi. Elle se cherche, se trouve enfin, puis se perd de plus belle. La plume de l'auteure est aérée mais d'une beauté juste.

Une oeuvre qui se parcourt en un coup de vent, mais qui laisse une forte impression sur son lecteur. Un livre qui vaut grandement le détour.

Megan Deslongchamps, Blogue Page par page

Gouvernement Lévesque, tome 1 (Le)

Il est frappant, à lire le premier des trois tomes de l'ambitieux projet de Jean-Charles Panneton sur le gouvernement Lévesque, de réaliser combien l'histoire se répète et se rejoue avec d'infimes nuances qui n'ont de cesse de nous plonger dans les plus vives comparaisons avec l'actualité politique contemporaine. C'est déjà là un des grands bienfaits de cette lecture.

Il n'en demeure pas moins que pour ceux qui n'ont pas connu ou mal connu cette épopée québécoise qui a mené au premire gouvernement Lévesque, voilà un ouvrage qui synthétise fort bien ce qui s'est véritablement passé en coulisses et sur la place publique.

Gilles Toupin, L'Action nationale

Je pars en Inde

De la traversée de l'Himalaya à un mariage indien en passant par un rituel chamanique, la voyageuse pose sur elle-même un regard lucide, avec une pointe d'humour.

Joannie Langlois, Magazine Mon quartier

Passion Haïti

Ce "Saint-Éloi" se lit comme un roman.

C'est un coup de boutoir ou un coup de coeur pour un texte dans l'ensemble, mais qui nous porte à lire autrement ou passionnément ce livre Passion Haïti

Enfin, Passion Haïti n'est pas un livre, mais un hymne à l'amour. Certain lecteurs y percevront une occasion de reformater leur manière d'aimer ce pays qui nous a vu naître: doucement et passionnément.

, Le Nouvelliste

Je pars en Inde

Et finalement, ce livre m'a transporté, m'a rappelé mille et un souvenirs, m'a émue, m'a fait rire.

Je pars en Inde est une lecture douce et chargée d'émotions. Pour tous ceux et celles qui y sont déjà parti-es. Et pour tous ceux et celles qui en rêvent.

, Blogue Page par page

Charte de la langue française (La)

Son ouvrage de littérature juridique est éclairant à plusieurs niveaux. Il fournit une explication rigoureuse de la mécanique interne des droits du français dans le contexte canadien, en plus de nous orienter dans les dédales de ces affaires, dont les plus connues (Blaikie, Miriam, Ford, Nguyen) qui ont infléchi le destin de la Charte.

Pascal Chevrette, Les Cahiers de lecture de L’Action nationale

Une école à la dérive

Bonne nouvelle pour nous, lecteurs, l'auteur a eu la riche idée de nous décrire son expérience sous une plume savoureuse.

Car si la plume est douce et précise, le portrait que brosse l'auteur est sans concession.

Le livre se lit comme un roman, et les qualités d'écriture de l'auteur méritent d'être soulignées. Les passages d'observations "de l'intérieur" sont d'ailleurs parmi les plus savoureux alors que Nicolas Bertrand nous décrit, de manière quasi anthropologique, les dysfonctionnements du système éducatif du Nunavik.

Marjorie Vidal, Les Cahiers de lecture de L’Action nationale

Janvier tous les jours

pLe style fragmenté de ce roman a fait de ma lecture un vrai petit bonbon. Les chapitres très courts et sans titre reflétaient bien lambiance du récit: des émotions tellement fortes que lon en perd nos mots, des crises subites et fugaces qui viennent aussi vite quelles nous quittent. On ressent ce quAnaïs vit, on ressent sa peine, son désarroi. Elle se cherche, se trouve enfin, puis se perd de plus belle. La plume de lauteure est aérée mais dune beauté juste./ppUne oeuvre qui se parcourt en un coup de vent, mais qui laisse une forte impression sur son lecteur. Un livre qui vaut grandement le détour./p

Megan Deslongchamps, Blogue Page par page

Gouvernement Lévesque, tome 1 (Le)

pIl est frappant, à lire le premier des trois tomes de lambitieux projet de Jean-Charles Panneton sur le gouvernement Lévesque, de réaliser combien lhistoire se répète et se rejoue avec dinfimes nuances qui nont de cesse de nous plonger dans les plus vives comparaisons avec lactualité politique contemporaine. Cest déjà là un des grands bienfaits de cette lecture./p pIl nen demeure pas moins que pour ceux qui nont pas connu ou mal connu cette épopée québécoise qui a mené au première gouvernement Lévesque, voilà un ouvrage qui synthétise fort bien ce qui sest véritablement passé en coulisses et sur la place publique./p

Gilles Toupin, LAction nationale

Je pars en Inde

pDe la traversée de lHimalaya à un mariage indien en passant par un rituel chamanique, la voyageuse pose sur elle-même un regard lucide, avec une pointe dhumour./p

Joannie Langlois, Magazine Mon quartier

Histoires centricoises

Comme d'habitude, les écrits de l'ancien professeur de Cégep ont été conçus pour divertir, mais non sans poser un regard critique sur la société actuelle, avec une brève fenêtre sur ce à quoi pourrait ressembler le monde de demain.

Yanick Poisson, La Tribune