Livraison gratuite au Québec à l’achat de 2 livres et plus Panier (0) Aide

Patriotes et Loyaux

Leadership régional et mobilisation politique en 1837 et 1838

  • 39,95 $PapierISBN: 9782894483824
  • 29,99 $PDFISBN: 9782896643714

    Le format PDF est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier PDF.

À propos des rébellions de 1837-1838, les historiens canadiens-français se sont partagés en deux camps : certains dont David, Fauteux et Filteau ont voulu savoir, d’autres, comme Groulx, ont opté pour le silence. L’action des Patriotes avait été une erreur. L’Église l’avait condamnée.

Sous la direction de Jean-Paul Bernard, une équipe entreprit de ratisser les archives pour permettre de mieux comprendre. Avec les années, la masse documentaire prit une telle ampleur qu’elle découragea les plus entreprenants. Finalement, Gilles Laporte se lança. Il eut la bonne idée d’opter pour une approche par comté et par région. Quels avaient été les enjeux régionaux ? Les premiers protagonistes ? Leurs mobiles ? Pourquoi certaines régions se soulevèrent-elles massivement tandis que d’autres demeurèrent indifférentes à la crise, d’autant plus que, parmi les premières, on trouvait des comtés à majorité anglophone ? Par ailleurs, des comtés canadiens-français ne se mobilisèrent pas.

Outre l’approche régionale, Laporte décide donc d’examiner l’implication des « Anglais ». Qui sont ceux qui optent pour la fidélité à la Couronne, c’est-à-dire les Loyaux ? Et comment expliquer la présence de centaines d’anglophones dans les rangs patriotes ?

La rébellion fut davantage qu’un conflit ethnique. On s’en doutait. Une révolte semblable dans le Haut-Canada suffisait pour le suggérer fortement. Les rébellions, appelées pudiquement les événements par certains, ont une base très large et leur échec annonce une nouvelle conquête qui prend la forme d’une union suivie d’une confédération. C’est une autre histoire, dira-t-on, mais cette monumentale étude intitulée " Patriotes et Loyaux " permettra d’en mieux comprendre la profondeur et la portée. Outre la mise en subordination politique, il y eut une irréparable décapitation sociale. Désespérés, les Loyaux auraient provoqué une prise d’armes pour venir à bout des irréductibles Canadiens, suggérait jadis l’historien Maurice Séguin. Aucun ouvrage ne va aussi loin pour fournir une réponse.



Table des matières

Patriotes et Loyaux 1
Avant-propos 9
Introduction 13
Les villes 67
La confédération des Six-Comtés 157
les comtés martyrs de 1838 237
Les « républiques » du Nord 257
Des seigneuries jalouses de leur quiétude 315
L’Estrie, entre Loyalistes et Américains 341
Conclusion 381
Sources citées 389
Index des biographies 411

Voir toute la table des matières

Auteur

Suggestions