Livraison gratuite au Québec à l’achat de 2 livres et plus Panier (0) Aide

Téléroman québécois (Le)

1953-2008

  • 39,95 $PapierISBN: 9782894487525
  • 29,99 $PDFISBN: 9782896648009

    Le format PDF est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier PDF.

  • 29,99 $ePubISBN: 9782896648016

    Le format ePub est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier ePub.

Reflet d'une époque, les téléromans et les téléséries font partie de l'imaginaire collectif québécois. Les Belles Histoires des pays d'en haut, Le temps d'une paix, Quelle famille!, L'or du temps, Lance et compte, Shehaweh et bien d'autres ont tous, chacun à leur façon, marqué les téléspectateurs. Renée Legris propose un regard critique sur la production depuis ses origines et présente une analyse des grandes oeuvres de ce genre télévisuel qui tient du théâtre et du feuilleton et nous fait ainsi revivre une partie de notre passé. L'auteure se penche sur les transformations apportées aux représentations sociales dans les téléromans, tant rurales qu'urbaines, ouvrières ou bourgeoises, marquées par une vision de la modernité. Elle traite aussi de la culture de mort et de violence, de l'hédonisme et du fétichisme sexuel devenu plus explicite au fil des ans. Une grande place est faite aux représentations des rôles attribués aux femmes et le volet religieux n'est pas non plus en reste. Finalement, Renée Legris pose la question de l'éthique dans le traitement de ces thèmes, car la diffusion des images n'est pas innocente pour une société.


Professeure titulaire de l'UQAM et chercheure en histoire du théâtre radiophonique et télévisé, Renée Legris a publié de nombreux ouvrages, dont Robert Choquette, romancier et dramaturge de la radio-télévision (Fides, 1977), Hubert Aquin et la radio. Une quête d'écriture (Médiapaul, 2004) et Histoire des genres dramatiques à la radio québécoise (Septentrion, 2011). Elle a été réalisatrice et animatrice de huit séries d'émissions à CIRA-FM, 91,3/Radio Ville-Marie, de 1995 à 2002.

Table des matières

Le Téléroman québécois. 1953-2008 1
Avant-propos 9
Introduction 11
PARTIE I • Les écritures dramatiques à la télévision 23
CHAPITRE I • Les feuilletons dramatiques 24
CHAPITRE II • Les auteurs de la production téléromanesque 38
CHAPITRE III • Les écritures du téléroman 50
PARTIE II • Approches théoriques 69
CHAPITRE I • Le téléroman : reflet ou miroir de la société ? 70
CHAPITRE II • La postmodernité comme théorie critique 87
CHAPITRE III • Le téléroman comme idéologie et propagande inavouée 107
PARTIE III • Critique journalistique et recherches universitaires 117
CHAPITRE I • La critique des téléromans et des téléséries 118
CHAPITRE II • Recherches universitaires sur les téléromans 131
CHAPITRE III • Cotes d’écoute et réception du public dans la mire des producteurs 149
PARTIE IV • Perspectives sociales dans les téléromans et les téléséries 159
CHAPITRE I • Milieux urbains et régionaux dans les téléromans 160
CHAPITRE II • Figures masculines marquantes de la société téléromanesque 188
CHAPITRE III • Mères et épouses dans les téléromans de mœurs 208
CHAPITRE IV • Les téléséries et téléromans sociohistoriques 229
CHAPITRE V • Les téléséries comiques et la vie sociale 253
PARTIE V • Ruptures éthiques et stratégies de commercialisation 267
CHAPITRE I • Vers une culture de mort et de violence 268
CHAPITRE II • Le fétichisme sexuel 284
PARTIE VI • Configurations du religieux dans les téléromans et les téléséries 303
CHAPITRE I • Expérience ecclésiale et configurations du clergé 304
CHAPITRE II • Témoignage chrétien : entre dérision et engagement 316
CHAPITRE III • Mystique et expérience de foi 329
PARTIE VII • Fonctions féminines entre ­modernité et postmodernité 335
CHAPITRE I • Des rôles féminins marqués 336
CHAPITRE II • Libertinage et libération de la femme 346
CHAPITRE II • Des femmes exceptionnelles dans les ­téléromans sociohistoriques après 1980 354
PARTIE VIII • Une Amérique aux multiples visages 365
CHAPITRE I • Les Amérindiens dans les dramatiques 366
CHAPITRE II • Une figure atypique de l’Amérindienne dans Shehaweh 384
CHAPITRE III • L’Ombre de l’épervier une Amérique entre histoire et fiction 390
Conclusion 405
ANNEXE I • Article journalistique de Paul Cauchon 415
Prendre des risques 416
Annexe II 419
Repères bibliographiques sur le téléroman québécois 423
Table des matières 432

Voir toute la table des matières

Ce livre a fait parler de lui :

  • Voici un ouvrage fort, fouillé et franchement formidable sur le téléroman québécois pris comme objet d'étude sérieux et total, comme concentré d'époque, quoi. La professeure Renée Legris plonge au coeur de la fiction télévisuelle du Québec pour décortiquer les images majeures produites par ce miroir déformant de la société.

  • Voici l'ouvrage de référence et en même temps la synthèse qui s'imposait sur une des formes culturelles dans lesquelles les Québécois excellent et manifestent une originalité assez unique au monde : le téléroman (incluant la télésérie).


    Il y a tellement à lire et à réfléchir dans cet ouvrage qu'un signalement ne peut tout indiquer. Il faut le prendre aussi comme un ouvrage de référence, une somme. D'ailleurs, le livre comporte une très utile bibliographie. On a là, pour longtemps, une "bible" du téléroman qui rendra de très grands services. On en mesure tout l'intérêt quand on veut bien se souvenir que le téléroman est le type de création culturelle qui rejoint le plus les Québécois.

  • Je ne suis pas une grande amatrice d'études, j'aime mieux lire pour me divertir. D'au autre côté, j'aime regarder les séries et téléroman québécois et j'aime l'histoire. J'ai réussi dans Le Téléroman québécois à conjuguer tous mes intérêts. Revisiter les téléromans que j'ai eu le plaisir de regarder en lisant une analyse en fonction de différentes thématiques comme la place de ceux-ci dans la société m'a tout à fait passionnée.


    Madame Legris, professeure universitaire, nous propose une étude bien documentée qui saura ravir les amateurs de téléromans. Chapeau pour ce merveilleux ouvrage de référence sur le téléroman québécois.

  • Mme Legris est d'une telle vivacité et d'une telle justesse de ton que j'adhère sans discussion à ses conclusions qui, entre autres, illustrent comment le téléroman a évolué et comment l'image proprette et idéalisée de notre société d'autrefois est presque devenue le reflet de la diversité culturelle qui nous caractérise. Le téléroman projette également nos travers, ce que relève l'essayiste en proposant des questions éthiques et sociologiques.

  • Le Québec peut se vanter d'avoir une culture télévisuelle puissante. La professeure et chercheuse Renée Legris s'attaque dans Le téléroman québécois : 1953-2008 à décortiquer 55 ans de téléséries, téléromans et feuilletons. Elle y discute de genres dramatiques, de particularités d'écriture et de contextes socioculturels. La femme ou la représentation de la famille sont certes différentes entre Les Plouffe et L'auberge du chien noir. Sont aussi analysées des figures importantes comme les mères et les épouses, le clergé ou les Amérindiens. La télé comme vous ne l'avez jamais vue.

  • Le Téléroman québécois est un ouvrage qui repose sur une recherche minutieuse. La bibliographie comprend près de 160 titres d'études, revues, journaux, mémoires, thèses, conférences et communications.

  • Le lecteur avisé y trouvera son compte, car l'analyse est très bien faite et elle incite à une réflexion plus poussée sur l'influence des téléromans sur notre quotidien. Ne serait-ce que pour s'arrêter à cette question et pour redonner à la télévision la place qui lui revient, la lecture de ce livre est recommandée.

  • Théoricienne et professionnelle de l'audiovisuel, Renée Legris nourrit son regard d'analyste à partir de ses nombreuses expériences d'un important corpus d'oeuvres. Son exploration tant théorique qu'empirique donne lieu à des propositions originales qui étoffent largement le champ de la recherche sur l'histoire de la télévision québécoise. Cet incontournable ouvrage est une véritable encyclopédie pour la communauté scientifique et plus précisément pour le chercheur qui étudie l'histoire de la télévision québécoise à partir de celle d'un genre singulier.

    La mise en perspective des univers représentés et imaginés ainsi que les métadiscours qui en découlent permettent non seulement de comprendre la société québécoise, ses ruptures et ses évolutions, mais aussi de cerner ce que recouvre l'imaginaire collectif durant cette période et ce qui a été à l'origine de la forte popularité des téléromans et des téléséries. À partir d'un fonds d'archives important, cet ouvrage ambitieux développe une analyse stimulante des représentations sociales, de leurs emprunts et de leur influence sur la culture québécoise, face à la mondialisation à l'ère du numérique.

    D'un intérêt scientifique indéniable, l'ouvrage de Legris contribue au rayonnement international et au développement de la recherche portant sur la théorie et l'histoire de la télévision.