Livraison gratuite au Québec à l’achat de 2 livres et plus Panier (0) Aide

Armes à feu en Nouvelle-France (Les)

«Les Iroquois n'ont aucune crainte, ils sont deux cents peut-être contre soixante», souligne Léo-Paul Desrosiers. «Soudain ils aperçoivent les Français et font halte. Ils bandent leurs arcs. Mais dans le même temps, Champlain épaule son arquebuse où il a placé quatre balles. Il tire le premier, il tue deux des chefs et blesse mortellement un troisième ennemi.»
     Avec l'arrivée des Européens, les armes à feu deviennent omniprésentes en Amérique. Au Canada plus particulièrement, chaque citoyen, qu'il soit soldat, marchand, coureur des bois, simple domestique ou Amérindien, a été confronté, dès son tout jeune âge, à cet outil de mort et de survie. Les armes d'épaule plus spécifiquement ont assuré sans conteste la poursuite de l'exploitation et de la mise en valeur d'un territoire immense. Leur importance ne se dément pas; elles dépassent, en fait, le niveau de simple objet d'utilité quotidienne, pour devenir un véritable phénomène de civilisation.
     «L’étude des armes à feu utilisées par nos ancêtres à l’époque du Régime français est relativement récente au Québec et elle est, en bonne partie, l’œuvre de Russel Bouchard», selon René Chartrand. «Les experts de l’histoire des armes, tant en Europe qu’en Amérique du Nord, s’entendent à accueillir Russel Bouchard dans le cercle restreint des grands chercheurs dans le domaine.»

Table des matières

Les Armes en Nouvelle-France 1
Sigles 7
Préface 9
Introduction 11
Chapitre premier: Les lieux de production 17
Chapitre deuxième: La circulation des armes: réglementation et prix 49
Chapitre troisième: Les types d’armes à feu à travers l’histoire de la Nouvelle-France 91
Conclusion 153
Glossaire 155
Bibliographie 162
Répertoire bibliographique des écrits et des publications de l’auteur sur l’histoire canadienne des armes blanches et des armes à feu 173
Table des matières 177

Voir toute la table des matières

Auteur

Autre ouvrage

Suggestions