Nos livres font parler d'eux

Roux clair naturel

« Avec ce second roman, Fanie Demeule confirme son indéniable talent de conteuse. Il est difficile de ne pas plonger complètement dans cette fiction qui ne cesse pourtant de rappeler son caractère fictif – et ce malgré la souffrance viscérale et bouleversante de la protagoniste. Contrairement à son idole Fifi Brindacier, prodige d’agentivité et modèle candide auquel elle affirme vouloir ressembler et auquel elle ne cesse de faire référence, elle va se consumer dans son ingouvernabilité. Ses actions la condamnent au rôle solitaire d’antihéroïne, qui, par le fait même, réussit à être particulièrement révélateur des maux qui rongent notre société contemporaine du spectacle. »

André-Philippe Lapointe, Artichaut Magazine

Filles du Roy pionnières de la Seigneurie de La Prairie (Les)

« Ce livre est un travail d’orfèvre, minutieux, magnifique qui nous permet d’en apprendre encore plus ou de découvrir l’histoire de ces filles venues semer la vie et la colonisation en Nouvelle-France. »

Martine Lévesque, Les Mille et une pages LM

Promenade en Enfer

« L’auteure nous apprend que, au Québec, d’autres formes de censure punitive pouvaient prendre formes, notamment l’autodafé, l’ostracisme, la dénonciation en chaire, l’auteur décrété persona non grata, l’excommunication, le refus de sépulture et l’interdit par décret épiscopal. »

Paul-François Sylvestre, L’Express (Toronto)

Histoire des p'tits gâteaux Vachon, 1923-1999 (L')

« Dave Corriveau raconte avec maîtrise l'aventure inspirante des p'tits gâteaux Vachon. Ce bel ouvrage est abondamment illustré de photographies en noir et blanc et en couleurs. »

Gaétan Bélanger, Nuit blanche

Promenade en Enfer

« Il faut saluer le plaisir évident de l'autrice et du Septentrion à agrémenter le propos d'une iconographie riche et éloquente, où les photos actuelles des voûtes archivistiques répondent aux images anciennes de la première Université Laval; où vieux tableaux et gravures abondent pour illustrer des vignettes éclairantes... »

Marie-Ève Sévigny, Lettres québécoises

« Les Ennemis français de la race anglaise »

« François Deschamps participe du renouvellement de l'historiographie politique canadienne du XIXe siècle, plus particulièrement celle de la période de l'Acte d'Union. »

Joshua Ménard-Suarez, Les Cahiers de lecture de L’Action nationale

Wake up mes bons amis!

«L'ouvrage de Bureau Meunier, émaillé de citations colorées tirées des films de Perrault, se lit bien. [...] l'auteur nous plonge efficacement dans cette époque qui en a peut-être plus à nous apprendre qu'on ne veut bien se l'avouer. »

François Lavallée, Nuit blanche

Trudeau et ses mesures de guerre

« C'est un livre puissant, dérangeant, mais aussi révélateur sur le Canada, les Canadiens, leurs mentalités, les disparités dans l'opinion publique et sur le fonctionnement de nos institutions fédérales. »

Yves Laberge, Cap-aux-Diamants

Infographies.quebec

« l’ensemble atteste d’un travail colossal »

René Tessier, Pastorale Québec

Site archéologique du palais de l'intendant à Québec (Le)

« Abondamment illustré, ce nouvel ouvrage de Septentrion présente l’histoire du site et des fouilles archéologiques menées jusqu’ici. Il met en lumière l’apport des archéologues, mais aussi des restaurateurs, des historiens et des divers spécialistes qui ont collaboré aux recherches. »

Mattheu Dessureault, Le Fil

Site archéologique du palais de l'intendant à Québec (Le)

« De nombreux croquis et photographies permettent de se faire bonne idée de ce que fut Québec au temps de la Nouvelle France et aux siècles suivant. Une façon originale de (re)découvrir l’histoire de Québec. »

Christiane Peyronnard, La Cliothèque

Courtiers et entrepreneurs

«Dans Courtiers et entrepreneurs, premier ouvrage important qui traite du « courtage financier au Québec, 1867-1987 », l’historien Marc Vallières montre que Louis-Joseph Forget (1853-1911) et son neveu Rodolphe Forget (1861-1919), tous deux nés à Terrebonne, inaugurent par le commerce des valeurs mobilières la présence des Canadiens français dans l’organisation, les fusions et la direction des grandes entreprises. Ils rivalisent même avec leurs concurrents anglo-écossais à la Bourse de Montréal.»

Michel Lapierre, Le Devoir

Le Grain de sable

« Il est rare que nous parlions d’esclavage au Canada dans nos cours d’histoire. C’est pourquoi je trouve important que ce livre existe. De plus, à la fin de l’album, il y a un documentaire plus approfondi sur la vie d’Olivier Le Jeune et certains extraits d’écrits historiques qui parlent de lui. Les illustrations incroyables de Valmo accompagnent le texte à la perfection. J’aime que le texte soit écrit comme de la poésie. Sans retirer de la puissance au contenu, ça le rend encore plus efficace. Les images sont fortes et percutantes. »

Jonathan le bibliophile, Les Bibliophiles de Québec