Nos livres font parler d'eux

Nouveau système

pLe prolifique auteur ne déçoit pas et nous offre ici une autre histoire courte qui frappe droit aux tripes, à propos d’un toxicomane qui a du mal à réagir devant la perspective de perdre son ex souffrant d’un cancer. Le langage chantant et les tournures de phrases exotiques de l’auteur sont encore une fois au rendez-vous./p

P.-A. Buisson, Blogue Ton barbier

Pêche à la morue en Nouvelle-France (La)

pMario Mimeault expose l’importance du commerce de la morue salée-séchée tout au long du régime français…. Tel un chirurgien armé de son bistouri, fin observateur, l’historien pratique avec cet ouvrage de la micro-histoire sociale. Il parvient à analyser tant les individus que les grandes entreprises qui ont marqué le monde des pêches en Nouvelle-France en plus d’expliquer de belle façon au lecteur l’importance que revêtent les pêcheries dans la colonie ainsi que ses incidences sur la société./p

Pascal Alain, Graffici

Janvier tous les jours

piJanvier tous les jours/i est un roman qui nous hante, une fois refermé. Dont la poésie et la beauté nous happent, dont l’histoire meurt à petit feu en soi, un peu comme Janvier, mais ne cesse de nous rester en tête, longtemps après avoir terminé la dernière page. C’est d’une douceur dont il n’y a d’équivalent que sa tristesse./p

, Le fil rouge

Queues

pRoman pamphlétaire, poème bruyant et fracassant, le livre s’en prend à tout ce qui ne va pas dans le monde ; en souhaitant l’avènement d’une délicieuse obscénité qui mettrait fin à l’instrumentalisation de l’homosexualité, Giguère propose un nouveau type de fierté à opposer à celle, corporatiste et aseptisée, des puissants lobbys gais et conservateurs./p

, Le Devoir

Voyages et rencontres en Franco-Amérique

pLe livre compte de nombreuses photos, très belles et on ne peut plus révélatrices. Ces photos jouent un rôle for important puisquelles nous présentent non seulement les interlocuteurs de lauteur, mais aussi leur milieu de vie. Elles nous transportent, nous emmènent avec Dean Louder, le Jack Kerouac québécois. Bref, Dean Louder nous livre, avec succès et avec la plus grande humilité, sa passion, son admiration sans borne pour la Franco-Amérique. Cet ouvrage plaira à un très large public: le chercheur, létudiant, le public averti,, le francophile et, oui, le RVer./p

Rémy Tremblay, Les Presses de lUniversité dOttawa

Queues

pRoman pamphlétaire, poème bruyant et fracassant, le livre s’en prend à tout ce qui ne va pas dans le monde ; en souhaitant l’avènement d’une délicieuse obscénité qui mettrait fin à l’instrumentalisation de l’homosexualité, Giguère propose un nouveau type de fierté à opposer à celle, corporatiste et aseptisée, des puissants lobbys gais et conservateurs./p

Pierre-Luc Landry, Le Devoir et Nuit blanche

Sud des États-Unis (Le)

piLe Sud des États-Unis/i de Ginette Chenard apparaît donc comme un ouvrage séreux, monumental - pour ne pas dire définitif - qui promet dintéresser un vaste éventail daméricanistes professionnels, amateurs, ou en devenir. Bref, ce livre simpose déjà comme incontournable pour qui sintéresse à la politique américaine daujourdhui, ou sen inquiète./p

Zacharie Leclair, Les Cahiers de lecture de L’Action nationale

Sud des États-Unis (Le)

pImpossible de comprendre léelciton de Trump sans référence au Tea Party et impossible de résoudre lénigme du Tea Party sans connaître le Sud des États-Unis. Heureusement, Ginette Chenard vient palier cette lacune avec son monumental iLe Sud des États-Unis./i/p

Pierre Dubuc, LAutJournal

Pêche à la morue en Nouvelle-France (La)

pPari risqué de Mario Mimeault, dans sai Pêche à la morue en Nouvelle-France/i, que de rendre passionnante une aventure qui, à prime abord, na ni le pittoresque, ni laspect sexy des coureurs de bois dans notre imaginaire collectif. Pari tenu, lhistorien de la Gaspésie nous convainc de limportance inattendue de lindustrie de la pêche dans les premiers siècles de la colonie française, tout en nous emballant pour sa riche histoire./p

, Librairie Pantoute

Pêche à la morue en Nouvelle-France (La)

piLa Pêche à la morue en Nouvelle-France/i, nouveau chez les éditions du Septentrion, de lhistorien et chercheur indépendant gaspésien Mario Mimeault. Ouvrage très documenté et dune écriture très accessible!/p

, Librairie Tchèque ça

Souffle et la Flamme (Le)

pNous devons à lamitié liant Monique Brunet-Weinmann à la peintre Louise Gadbois (1896-1985) ce passionnant essai sur la vie intellectuelle et artistique montréalaise et québécoise des années de guerre et daprès-guerre./p

Louise-Édith Tétreault, Revue Rencontre

Curieuses histoires de plantes du Canada, tome 3

pCe troisième tome, richement illustré, et conçu dans le même esprit de rigueur et de vulgarisation que les deux précédents, présente vingt-neuf histoires couvrant la période 1760-1867. Un livre captivant et unique en son genre./p

Michèle Roy, Le fureteur, Les libraires

Sud des États-Unis (Le)

piLe Sud des États-Unis/i de Ginette Chenard apparaît donc comme un ouvrage sérieux, monumental - pour ne pas dire définitif - qui promet dintéresser un vaste éventail daméricanistes professionnels, amateurs, ou en devenir. Bref, ce livre simpose déjà comme incontournable pour qui sintéresse à la politique américaine daujourdhui, ou sen inquiète./p

Zacharie Leclair, Les Cahiers de lecture de L’Action nationale

Nouveaux regards en histoire seigneuriale au Québec

pLa dernière page tournée, le lecteur de iNouveaux regards en histoire seigneuriale au Québec /ipeut donc se réjouir davoir lu un livre dont le titre nest pas une vaine promesse : linterminable survie de cette institution transplantée ad hoc sous Richelieu et dont les derniers vestiges se sont perpétués, incroyable anachronisme, jusquà la fin des Trente Glorieuses, brouille nos frontières mentales entre les Temps modernes et lère contemporaine.../p

Sylvain Skora, Revue Histoire Sociétés rurales

Inconquis

pThe story is as underappreciated as it is compelling./p

Eugene R. H. Tesdahl, William and Mary Quarterly

Coeur des Laurentides (Le)

p Il en résulte un fascinant récit historique portant sur lhistoire du Coeur des Laurentides, où le ski y est bien présent. /p

René-Pierre Beaudry, L’information du nord