Nos livres font parler d'eux

Passion de musées

Michel Côté fait preuve d’une curiosité sans limite et d’un esprit d’ouverture peu ordinaire, allant de la science à l’art (y compris le spectacle vivant), à travers un prisme anthropologique, dans une approche à la fois locale [...] et internationale [...]. Diplomate par essence, il navigue avec habileté entre habitus professionnels, monde des médias et de la politique, sans oublier les savants, les collectionneurs, les experts et les donateurs ; et cela tout en gardant en tête qu’il agit au profit du public (ou des publics si l’on préfère), cherchant à se situer en permanence entre l’enchantement et la connaissance, ce qui constitue – on en conviendra – un programme alléchant pour tout musée.

Jean-Michel Tobelem, Rabaska

Louisiane, une affaire d’Etat (La)

Disons-le en trois mots : le dernier ouvrage de Mme Litalien est un petit livre élégant, vif, érudit.

Revue défense nationale, Jean Esmein

Criminologie appliquée et la sécurité intérieure (La)

[...] le principal intérêt du livre de Maurice Cusson réside, comme l’a voulu son auteur, dans son orientation délibérément descriptive, par l’évocation documentée des travaux qui recensent et évaluent la diversité des mesures destinées à limiter la délinquance et la criminalité. Par là il présente l’utilité d’offrir aux professionnels de la sécurité une vision d’ensemble, particulièrement riche en informations et en commentaires avisés, des solutions dissuasives ou répressives susceptibles d’être mises en œuvre pour assurer la sécurité des personnes et des biens. Jean-Louis Loubet del Bayle, Revue canadienne de criminologie et de justice pénale

Jean-Louis Loubet del Bayle, Revue canadienne de criminologie et de justice pénale (RCCJP-Ottawa)

Contes d'Acadie

[...] Thomas LeBlanc avait colligé un grand nombre de chansons traditionnelles acadiennes, mais le manuscrit des Contes d’Acadie avait disparu des radars. C’est cette saga que ravive Ronald Labelle dans une édition critique. Des histoires abracadabrantes comme seule l’Acadie en produit.

Daniel Rolland, Culture Hebdo.com

Île aux démons (L')

[...] c’est des lieux qui n’existent pas, mais qui sont décrits sur les cartes, puis on démystifie ces mirages cartographiques, on est dans le mystère, on est dans les cartes anciennes... il y a quelque chose de très mythique dans ce livre là et il est magnifique à regarder.

Bon pied, bonne heure! (ICI Première), Lyne Morissette

Île aux démons (L')

Parce que les cartes expriment les connaissances sur l’espace, l’esprit et les nécessités de leur temps, de leurs créateurs et de leurs utilisateurs, elles ne sont pas neutres et leur étude est intéressante. [...] Outre l’érudition d’Alban Berson et ses analyses, ce livre offre des reproductions de qualité de ces cartes anciennes, très peu connues. Ce livre ne peut que satisfaire la curiosité des cartographes.

Christiane Peyronnard, La Cliothèque

Histoire du Canada et voyages que les Freres Mineurs Recollects y ont faicts pour la conversion des Infidelles

Ce n’est pas un livre de chevet, si ce n’est pour des spécialistes. Toutefois, à la manière des chroniqueurs du Moyen Âge, Sagard compile une richesse de détails dans les descriptions et dans la narration des événements vécus. Il parle des mœurs, de la façon de vivre, mais aussi de l’habitat, des vêtements, de la cuisine et même de la faune et de la flore. Il offre au bout du compte un véritable voyage dans le temps.

Amine Esseghir, Journal des Voisins

Voyage de Mme Davenport (Le)

« [...] cet ouvrage est magistral à plus d’un titre. Non seulement y trouve-t-on le journal tenu par Ellen Davenport, dont la publication dans le Daily Mercury de Québec a fait grand bruit en 1872, mais l’auteure originaire du Lac-Saint-Jean a retracé le parcours avec précision, tout en photographiant les lieux où la funeste expédition a maintes fois frôlé la catastrophe. »

Daniel Côté, Le Quotidien

Vois tout ce qu'il te reste

C'est une histoire obsédante et captivante qui est loin d'être joyeuse à lire. Cependant, c'est une si belle histoire de force, de courage et de persévérance.
Il est impossible d'apprécier les histoires de ces pauvres gens, mais leurs histoires méritent d'être racontées. C'est un plus beau récit qui montre l'amour d'une famille et ce qu'il faut faire pour garder espoir. Je vous le recommande afin de connaître un autre morceau de la Seconde Guerre mondiale.

Martine Lévesque, Les Mille et une pages LM

Le Québec: tournants d'une histoire nationale

Héritier des Lacoursière, Vaugeois, Provencher et autres vulgarisateurs distingués, Éric Bédard, dont l’œuvre savante est abondante, s’est élevé au rang des plus éminents communicateurs d’histoire dans la province. [...] L’ouvrage a beau avoir l’air léger et inoffensif, sorte de lecture plaisante et paisible à laquelle s’adonner pour se cultiver et s’égayer, il n’en est pas moins dépositaire d’un récit puissant de l’histoire du Québec. Grâce au livre, le lecteur revient en terrain narratif connu et retrouve ses repères identitaires.

Jocelyn Létourneau, Recherches sociographiques

Curieuses histoires de plantes du Canada, tome 2

« Les livres sont visuellement très beaux, avec des reproductions en couleurs de dessins botaniques d’époque et de nombreux encadrés anecdotiques. On apprend une foule de choses aussi utiles et intéressantes que curieuses. L’ouvrage est agréable à feuilleter aussi par son format: assez grand et plutôt carré. [...] C’est fou comme les plantes et leur histoire ont des choses fascinantes à nous apprendre. De mon côté, je poursuis la découverte des plantes avec le troisième tome que je vais débuter bientôt. »

Mon coussin de lecture, Geneviève

Puissance américaine mise en échec. De la guerre du Vietnam à l'Irak (La)

La puissance américaine mise en échec [...] se dévore en quelques heures et nous laisse avec le sentiment de vraiment mieux connaître notre imposant voisin. Prémont, à l’évidence, aime les États-Unis, connaît leur histoire récente sur le bout des doigts et en parle avec une passion contagieuse, combinée à un esprit critique sans compromis.

Louis Cornellier, Le Devoir

Une force tranquille

Le livre porte bien son nom. Une force tranquille, mais en même temps, une force de caractère, pour avoir évolué autant d’années et surtout à travers ces décennies où les femmes devaient continuer à prendre leur place. Monique Gagnon-Tremblay, chapeau.

Martin Fournier, Midi actualité (FM 107.7 Estrie)

Une force tranquille

À une époque où l'on questionne la démocratie et ses élus, le récit de Monique Gagnon-Tremblay ouvre des perspectives intéressantes sur le sens de l'engagement des hommes et des femmes qui nous représentent à l'Assemblée nationale du Québec et qui exercent de hautes responsabilités dans notre gouvernement. Elle permet aussi de mieux connaître de l'intérieur les personnalités des premiers ministres comme Robert Bourassa, Daniel Johnson et Jean Charest tout en livrant un témoignage édifiant sur l'importance des relations internationales pour le Québec afin d'en assurer le rayonnement.

Daniel Campeau, Estrie Plus

Une force tranquille

Discrète, travaillante, posée, humble, rigoureuse… le tout avec une détermination feutrée qui lui a fait briser de nombreux plafonds de verre, mais sans jamais produire le moindre fracas. [Monique Gagnon-Tremblay] mesure aujourd’hui le chemin parcouru par sa circonscription de Saint-François, qu’elle a représentée durant 27 ans, l’Estrie, le Québec tout entier et les femmes en particulier dans ses mémoires politiques intitulés Une force tranquille, qu’elle a écrits avec la même finesse qui a caractérisé l’ensemble de sa carrière publique.

Serge Denis, La Tribune

Sir Henri-Gustave Joly de Lotbinière

« Cette première biographie en français sur le seigneur et homme politique de la fin du XIXe siècle fait œuvre utile [...]. Qui plus est, l’auteure est historienne de formation et dotée d’une longue expérience; sa recherche en archives, sa vaste bibliographie et sa connaissance fine du personnage et du milieu dans lequel il a vécu la préparaient très adéquatement à ce travail. Cela se répercute dans l’imposante bibliographie qui témoigne d’une érudition remarquable [...]. Sur le plan documentaire, c’est à un véritable travail de moine que s’est livrée Lucie Desrochers. L’ouvrage est très bien écrit; le style est agréable, les titres et sous-titres sont souvent évocateurs. [...] Si l’auteure reconnait elle-même qu’il n’est pas "un personnage de premier plan dans l’histoire du Québec", il faut admettre qu’il méritait néanmoins cette biographie. Alors, ne boudons pas notre plaisir ! »

Benoït Grenier, Études d'histoire religieuse