Livraison gratuite au Québec à l’achat de 2 livres et plus Panier (0) Aide

Au service du Québec

Souvenirs

  • 25,00 $PapierISBN: 9782894480113
  • 18,99 $PDFISBN: 9782896640737

    Le format PDF est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier PDF.

On peut écrire ses Mémoires pour ses proches ou pour un plus large public. On peut le faire pour régler ses comptes ou pour témoigner. On peut le faire par plaisir ou par devoir.

Au service du Québec réunit pratiquement toutes ces raisons. Ceux qui ne connaissent pas l'auteur ne resteront pas indifférents à l'arrière-scène de la Révolution tranquille. Sans en avoir trop l'air, Faston Cholette règle quelques comptes – avec Jean Lesage surtout – mais, le plus souvent, il témoigne. À propos des premières négociations du gouvernement avec ses fonctionnaires, de la coopération franco-québécoise ou de la Charte de la langue française. Il prend plaisir à se raconter et le lecteur en aura autant à la suivre. Homme de devoir avant tout, Gaston Cholette ne pouvait pas fermer ses «dossiers» sans y glisser une dernière note.


Gaston Cholette entre dans la fonction publique du Québec au début des années cinquante. il vit les dernières années du régime Duplessis. Sous Jean Lesage, il mène les premières négociations entre le gouvernement et ses fonctionnaires. À la veille de l'élection de 1966, qui se tient dans un contexte de négociations syndicales, il est directeur général des relations de travail. Par la suite, il devient un artisan important de la coopération internationale et termine sa carrière de grand commis de l'État comme président de la Commission de protection de la langue française. En 1993, il publiait, à l'IQRC, L'office de la langue française, de 1961 à 1974.

Table des matières

Au service du Québec. Souvenirs 1
Avant-propos 7
Le «terrain de jeux» de mon enfance 11
Les excentricités du curé Létourneau 19
Une filière compliquée 22
Speak White 30
«Cut the time» 32
La méthode «à Juneau» 34
Des fêtes chrétiennes et familiales 36
Dans la cour de l’abbé David Lambert 39
Duplessis et la tempérance 41
Mon premier chauffeur de taxi à Paris 43
«Vous allez avoir de mes nouvelles» 46
Bilinguisme obligatoire pour un gardien de barrière 49
Sans bureau et sans sténodactylo 52
«Mr. French Canada» 61
Pas d’anglais, pas de chèque 70
Organisation scientifique du travail 77
«Il y a des bourses là-dedans» 98
Démarches du Québec auprès de la Belgique 102
Ottawa veut empêcher une mission de l’OCDE 104
«M. Lesage en a-t-il parlé au général de Gaulle?» 106
«Si c’est comme ça, les Soeurs de la Providence vont quitter le Québec» 109
Le général et le préambule 112
«Pas de Québécois en Afrique noire francophone», un ministre français 117
«Il fallait le dire!» 137
«Le Québec a besoin de vous» 140
«Il va falloir changer la date des élections» 143
«Pour une fois, tes barbu sont du bon sens» 187
«Claude, ne t’occupe pas de ma parole...» 189
La nomination par Jean Lesage d’un nouveau négociateur 192
«Les professionnels n’ont pas la sympathie du public: qu’ils mangent de la marde» 199
«Il ne faut pas donner au client plus qu’il n’en demande» 201
Parler des dépenses du Québec à l’étranger, c’est rentable! 203
«L’importance d’un satellite français», Daniel Johnson (père) 205
Un geste pour la galerie 213
Un aspirant à la succession? 215
«Tu veux en voir des Acadiens? Viens avec moi!» 217
«Penses-tu que j’ai encore une chance?» 222
Y a-t-il du français là-dedans? 224
Une saga inachevée 227
Un Vendredi saint à bord d’El Al 235
Opération modèles réduits, Lise Bacon 238
Annexe 1: LETTRE DE GASTON CHOLETTE AU MINISTRE DU TRAVAIL, RENÉ HAMEL, EN DATE DU 17 OCTOBRE 1961. 249
Annexe 2: DÉCLARATION DE LOUIS LABERGE, PRÉSIDENT DE LA FÉDÉRATION DES TRAVAILLEURS DU QUÉBEC 254
Annexe 3: EXTRAITS DE LA DÉCLARATION DU PREMIER MINISTRE DANIEL JOHNSON FAITE À L’ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE LE 28 MAI 1968 256
Annexe 4: EXTRAITS DE L’ALLOCUTION PRONONCÉE PAR LE PREMIER MINISTRE DANIEL JOHNSON LE 8 JUIN 1968 LORS DE LA REMISE DES DIPLÔMES À L’UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE 259
Annexe 5: LISTE DES MOTIFS INVOQUÉS PAR L’OFFICE DE LALANGUE FRANÇAISE POUR JUSTIFIER SA DÉCISION AU SUJET DES PRODUITS CASHER 262
Notice biographique 265
Table des matières 269

Voir toute la table des matières

Auteur

Suggestions