Livraison gratuite au Québec à l’achat de 2 livres et plus Panier (0) Aide

Folie des grandeurs (La)

Fusion et défusions sur l'île de Montréal

  • 39,95 $PapierISBN: 9782894487143
  • 29,99 $PDFISBN: 9782896647378

    Le format PDF est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier PDF.

  • 29,99 $ePubISBN: 9782896647385

    Le format ePub est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier ePub.

En 2002, le gouvernement du Québec a fusionné de force en une seule municipalité toutes les villes de l'île de Montréal - une décision partiellement renversée en 2006. Première longue réflexion sur le sujet, La Folie des grandeurs est une critique acerbe et perspicace par un acteur clé de la lutte contre les fusions, Peter Trent.

Le maire de Westmount retrace les racines de ce délire et présente un bilan de ses conséquences. Plusieurs politiciens font partie de la distribution: Claude Ryan, Louise Harel, Lucien Bouchard, Bernard Landry, Jean Charest, Pierre Bourque et Gérald Tremblay. En toile de fond, deux langues, deux cultures et, en guise de décor, le référendum sur la souveraineté, le mouvement partitionniste, le délestage fiscal et la corruption municipale.

Patiemment et méticuleusement, Peter Trent livre avec un humour teinté d'impatience et parfois d'exaspération un récit où s'entrecroisent l'exercice autoritaire du pouvoir et une déformation alarmante des faits.

La Folie des grandeurs n'est malheureusement pas une oeuvre de fiction.


Peter F. Trent est maire de la Ville de Westmount.

Table des matières

La Folie des grandeurs. Fusion et défusions sur l'île de Montréal 1
Remerciements 7
Préface 8
Avant-propos 11
1 • Synopsis : le culte du gigantisme 13
Une tendance mondiale ? 15
Les illusions collectives ou l’effet boule de neige 17
Toronto et Montréal : l’histoire de deux mégavilles 18
L’équité fiscale : la grande raison de fusionner 20
Faire disparaître les villes plutôt que les problèmes 23
Le ciel tombait-il sur Montréal ? 26
La tyrannie de la ruralité 27
Éviter les enclaves 30
Une fracture linguistique ? 31
La manière compte aussi 34
Tout le monde ensemble 40
Pourquoi les années 1990 sont-elles importantes ? 41
Le rôle clé de Lucien Bouchard 44
La CUM ne « fonctionnait pas » 45
Maioris culpa : la promesse des défusions et l’éthique politique 46
Changer pour régner 48
Propriétés État et monopoles 50
La vérité change avec le temps 53
2 • La langue: l’incontournable obsession du Québec 54
Et la francophobie engendra l’anglophobie 58
Individualisme versus collectivisme 62
La nationalisation du Québec 67
La réalité des Anglais aujourd’hui 68
Westmount fait sa part 72
Les deux Québec français 74
Le Québec craint une langue, pas un peuple 76
Crying Wolfe 80
Référendum / Ce qui reste de l’unilinguisme anglais 81
Un Québec français et un Canada anglais 84
3 • Westmount hier et aujourd’hui 86
Westmount vu d’en haut et vu d’en bas 88
Westmount : le produit d’un divorce 90
Pourquoi déserter vers Westmount ? 91
L’annexion appréhendée de 1910 92
Pour le roi et pour la patrie 95
Une municipalité de pionniers 96
Westmount donne le ton 97
Le bourgeonnement de Upper Westmount 98
Les douleurs de Lower Westmount 100
Une nouvelle menace d’annexion 102
Les années de transition 104
Ma carrière politique 108
Les vertus de la petitesse 109
Le projet de restauration et d’agrandissement de la bibliothèque 111
Victoria Hall 112
Le véritable Westmount se reconnaîtra-t-il ? 113
Le Westmount que je connais 121
4 • Eunuques politiques et laquais fiscaux 123
Les cent premières années 125
Un festin de taxes 128
La réforme de la fiscalité municipale de 1980 130
La taxe scolaire : le retour d’un vestige fiscal 133
La révolte contre les impôts fonciers dans les années 1980 136
1990 : la décennie du délestage commence 138
Le rapport Pichette ne parle pas des fusions 145
Les fusions, une obsession pendant 30 ans 151
Ryan : l’avenir est aux fusions, volontaires ou non 155
5 • Une métropole asphyxiée par les structures 158
La Communauté urbaine de Montréal 160
La CUM : une forme de gouvernement \nou une coopérative de services ? 162
Régions, municipalités régionales de comtés, commissions 163
Claude Ryan et la Table de concertation \ndu Montréal métropolitain 166
Les conseils régionaux de développement 169
La Table de concertation \ndes maires et le symposium annuel 173
Trente et une villes-centres au Québec 176
L’Agence métropolitaine de transport (AMT) 177
Montréal International 179
La Commission de développement de la métropole 182
La décentralisation 184
Les centres de développement \net les centres locaux d’emploi 188
En résumé 190
6 • des projets de fusions, la cum et une fausse couche métropolitaine 192
Guy Chevrette donne le ton 193
Le ministre d’État à la Métropole 195
Une île, un service d’incendie 198
Claude Ryan et les fusions / Bouchard donne son avis 199
Serge Ménard s’obstine 200
Serge Ménard s’excuse / Rémy Trudel dépoussière le plan de fusions 202
Pendant ce temps, à la CUM 206
Qui parlait au nom de l’île ? 210
La Commission de développement de la Métropole 211
Le jamboree de novembre 213
Le contraste avec Toronto 216
Les douleurs de M. Bourque 217
Les audiences publiques sur le projet de loi 92 218
Et in Arcadia Ego 222
7 • Un Québec divisé : partition et délestage 224
Novembre 1996 : la première résolution partitionniste est adoptée 225
Ma partition personnelle 233
Une nouvelle offensive de délestage 234
Le transport scolaire 239
La contre-proposition de l’UMQ 241
La campagne du Non 244
Diviser et conquérir / Une rencontre avec M. Bouchard 245
De bruit et de fureur 247
Mars 1997 : les débuts d’« une île, une ville » 250
L’iniquité fiscale : un mal que seules les fusions peuvent guérir 252
8 • La séduction de la simplicité : faire une ville de la CUM ? 256
Trent s’en va 259
Un nouveau mandat pour Vera Danyluk ? 261
La vision de Vera : « une île, une métropole » 263
Faire de la CUM une nouvelle forme de gouvernement ? 265
La « Régie » et les « maires dissidents » 269
Une présidence non exécutive pour la CUM ? 270
Nos carottes sont cuites 272
Pierre Bourque nous laisse tomber 274
L’élection provinciale de 1998 277
Vera Danyluk met un frein à Montréal International 278
La simplicité séduisante d’« une île, une ville » 280
La naissance de la CUM 281
Une CUM fondée sur une réalité géographique \net non sur une réalité démographique 284
9 • Montréal souffre-t-elle des banlieues-parasites ou de maladministration chronique? 288
Des banlieues-parasites ? 289
Le fardeau de l’impôt foncier 292
Les taux de taxation de Montréal \nétaient-ils réellement plus élevés ? 294
Un faible taux de taxation n’est pas une preuve de parasitisme / Les taux de taxation n’expliquent pas tout 298
La contribution aux services régionaux 300
Les dépenses locales 302
Les arcanes des taxes foncières 304
Mauvaise administration chronique ? 315
Une culture de dépenses et de magnificence 324
10 • Le remède de Québec : une nouvelle administration gigantesque ou une nouvelle ville gigantesque ? 332
Tôt ou tard, les fusions se feront 333
Une mégaville non-francophone 335
Vera Danyluk partage sa vision eschatologique de la CUM 338
Des maires marginalisés 340
Le meilleur des mondes municipaux selon M. Bédard 342
Les réactions au rapport Bédard 346
M. Bourque lance officiellement sa campagne 347
Aucun avantage financier pour les Montréalais 349
Un clown argenté 351
Les amis de Westmount 352
Non à « une île, une ville » 354
Le livre blanc de Mme Harel : le résultat d’une fuite 357
Oui ou non à « une île, une ville » 360
Guy Coulombe fait son entrée 361
Notre tout premier débat 362
Une île, un service d’incendie 363
Claude Ryan intervient 364
Mon étude est plus forte que la tienne 365
Les maires finissent par riposter 367
Pierre Bourque égal à lui-même 368
Le poids de la main-d’œuvre 369
De nouvelles prises de bec au sujet du délestage 370
« Un mariage forcé n’est jamais une bonne chose » 374
11 • Pris au piège 375
La désunion des municipalités de banlieue de l’île de Montréal 377
La course aux armements médiatiques 379
Une bonne représentation 380
Mégavilles ou mégastructures ? 382
Une structure métropolitaine aurait-elle rendu les fusions inutiles ? 383
Le ciel tombe sur la région métropolitaine 384
Tout est dévoilé – ou est-ce vraiment le cas ? 386
La frénésie des fusions 388
Le RCM : une mégaville, non merci ! 389
Le sommet du Grand Montréal 390
Un livre blanc plutôt jauni 391
Le français à la rescousse ? Pas si vite 395
Claude Ryan se manifeste 397
Mme Harel achète l’UMQ 398
Notre talon d’Achille mis en évidence 400
Des fleurs pour Vera 402
Des fusions par décret / La naissance de la Communauté métropolitaine de Montréal 403
Le mystère des services de la CUM 404
Le jugement à la Salomon de M. Bernard 406
M. Bernard lâche sa bombe 407
Les maires ne bougent pas 409
De retour à M. Bernard 412
Concession et intransigeance 416
12 • Espoir et trahison : Bernard propose, Bouchard dispose 433
MM. Bourque, Bouchard et Bossé sont satisfaits du rapport Bernard 437
Les libéraux promettent d’annuler les fusions 440
Le temps passe et on ne fait rien 442
Comment les syndicats s’y prennent 443
M. Bossé est trahi par le projet de loi 170 444
Le canular de l’équité fiscale 447
Des baisses d’impôts et de taxes grâce aux fusions ? 449
Enfin sur le sentier de la guerre 451
Les audiences parlementaires : chacun vide son sac 453
Une concurrente de Montréal, 500 kilomètres plus au sud 460
La grande manifestation de décembre 461
Aux sympathisants de la mégaville : levez-vous et signez ! 464
Une rencontre avec M. Bouchard 466
La loi sur les fusions est adoptée 467
Le brouillard de la guerre 469
13 • Si tu ne peux conduire deux chevaux à la fois, tu n’as rien à faire dans un cirque 471
Quand l’opportunisme frappe à la porte 472
Qui devrait se présenter à la mairie de la mégaville ? 477
L’art de s’asseoir entre deux chaises 479
Le Comité de transition de Montréal : une coalescence programmée 480
L’étrange cas d’Outremont 483
Sancton Redux 485
Le rapport de l’Institut C.D. Howe 486
Les « bleus » de la métropole 488
La campagne pour la mégaville se poursuit 489
Claude Ryan 498
Mon plan brillant et la volte-face de la Chambre de commerce 500
Une charte mondiale 503
Une démonstration de faiblesse 504
Howard Husock de l’Université Harvard 505
Les combattants de Toronto 506
14 • Contraints de jouer la carte linguistique / Les municipalités, les castrats constitutionnels du Canada 509
Les droits des minorités 511
Guy Bertrand 515
Le fantôme de Westmount 516
La date du procès est fixée 517
Premier round 518
Qu’est-ce qu’un anglophone québécois ? 524
La défense 527
Notre réplique 529
Les anglophones invisibles dans la vision de la mégaville 532
Le vieux relent de colonialisme de Westmount 533
Le jour du jugement 535
Un héritage de tyrannie constitutionnelle 538
15 • La lutte finale 541
Une promesse prometteuse 543
Un appel au bon sens 546
Que la partie commence 548
Deux hommes, deux styles 549
Le vent tourne pour M. Tremblay 551
Les bonnes résolutions 556
Le PQ toujours en difficulté 557
Deuxième round au tribunal 558
Tremblay remporte l’élection en promettant de ne pas s’opposer aux défusions 561
La promesse : la mégaville de Montréal fera économiser 175 millions par année 564
La réalité : la mégaville de Montréal coûte 400 millions de dollars de plus par année / Le budget de la mégaville et l’iniquité fiscale 566
Chacun pour soi 570
Troisième match au tribunal 574
16 • Le rapport Poitras et la victoire des libéraux 576
La rencontre du Centre Molson 580
Des débuts difficiles 583
Dernières tractations avant les fusions 584
Un groupe défusionniste clandestin 587
Les libéraux dissimulent leur promesse, et Gérald Tremblay jette la sienne aux oubliettes 588
Le rapport Poitras 591
Le contenu du rapport 593
Un objectif caché 597
La bombe est larguée 598
Les 33 jours du sprint électoral 599
Le pari opportuniste de Jean Charest devient une politique 605
Le rapport Poitras a-t-il joué un rôle dans la victoire libérale ? 608
17 • Une mégaville légitimée par les indifférents et les absents 612
Qui décide ? Ceux qui vont voter ou ceux qui restent à la maison ? 613
Une mégaville décentralisée : la quadrature du cercle ? 618
La coalition arc-en-ciel de Tremblay perd ses couleurs 622
Le projet de loi 9 : les libéraux reviennent sur leur promesse 625
Louis Bernard donne son avis 626
La sûreté de l’État menacée ? 630
Les conseillers, les groupes de citoyens \net les ex-maires mettent de la pression 631
Une rencontre avec Jean Charest 633
Les fusionnistes ripostent 635
Construire la nouvelle ville… un bureaucrate à la fois 637
Les campagnes pour et contre \nles défusions se mettent en branle 639
Bloqués par des gens qui ne peuvent pas voter 641
Défusionner ou démembrer : telle est la question 642
Un duel à coup d’études 644
18 • Une renaissance pour quelques-uns, des complications pour tous 648
Décentralisation précaire ou défusions définitives 649
Comme prévu, les syndicats s’opposent aux défusions 650
Jean Charest vote contre les défusions 651
N’y a-t-il que les anglophones qui veulent d’une défusion ? 652
Le parti pris des médias 654
Gérald Tremblay « remporte » les débats télévisés 655
Une mégaville mal aimée 660
Le résultat du vote : beaucoup de bruit pour rien ? 662
On a posé la mauvaise question / Des règles inéquitables et des listes électorales bâclées 664
Le vote attise le feu linguistique 667
Deux défenseurs de la mégaville doivent démissionner 668
Déception et colère des cols bleus 669
Le repos du guerrier 670
Le rapport du Comité de transition sur les défusions de Montréal 671
L’élection de 2005 et la renaissance de 30 municipalités 675
Flirt avec l’ADQ, bagarres au Conseil d’agglomération 676
Le projet de loi 22 recentralise Montréal et décentralise les municipalités défusionnées 677
Réduire de moitié le nombre des arrondissements ? 681
19 • Des scandales, des salaires gonflés et un dixième anniversaire morose 683
Le scandale des compteurs d’eau : une fuite d’un demi-milliard de dollars 684
Des leçons à tirer du scandale des compteurs d’eau 688
Une pluie de scandales sur le \ndéfilé électoral de M. Tremblay 691
Soumissions truquées et brigandage de grands chemins 693
Un code d’éthique pour combattre la corruption ? 695
Une nouvelle victoire pour M. Tremblay 698
Mon retour à la mairie 699
L’hégémonie des syndicats 702
Les fonds de pension : un siècle de désaveu 707
Un bulletin de notes pour la mégaville 710
Centralisation et déclin de l’autonomie des arrondissements 712
Outremont Outré 713
M. Tremblay, le grand responsable ? 714
20 • Reconstruire l’administration locale et régionale à montréal 718
Une métropole négligée 720
Une deuxième Révolution tranquille ? 724
Sans surveillance, les mégadépenses vont continuer 725
L’étalement urbain 726
Un centre-ville qui imite les villes de banlieue 730
La prolifération des structures 731
L’aboutissement d’une vraie décentralisation : des villes plus petites 735
La taille des villes et la relativité des perceptions 738
Les malheurs de la mégaville sont-ils dus à la décentralisation ? 739
Le conseil municipal et le système des partis à Montréal 741
Des conseils ou des organismes dédiés ? 746
Les conglomérats gouvernementaux 747
La croissance des services régionaux 749
En résumé 752
Appendice • La mégaville de Montréal en chiffres : promesses et performance / De 2001 à 2005 755
Où cacher 473 millions de dollars ? 758
L’équité fiscale : « une île, un taux » ou payer sa juste part ? 761
Les maisons cinq fois plus taxées que les appartements 763
Taxonomie : une taxe d’eau qui n’était pas une taxe d’eau 765
Les taxes spéciales / Réévaluation 767
Ce qu’il est advenu des taux de taxation après les fusions 769
Le fardeau fiscal ? Beaucoup de bruit pour rien 770
Montréal reste prise avec sa dette 772
De 2001 à 2012 773
Conclusion 780
Bibliographie 782
Index 795
Table des matières 809

Voir toute la table des matières

Ce livre a fait parler de lui :

  • Je vous conseille la lecture du nouveau livre écrit par le maire de Westmount, Peter Trent, pour comprendre comment on a mutilé Montréal avec les fusions et les défusions.

Auteur

Suggestions