Livraison gratuite au Québec à l’achat de 2 livres et plus Panier (0) Aide

Saga de la navigation à Québec et sur le Saint-Laurent (La)

  • 18,00 $PapierISBN: 9782894485262
  • 13,99 $PDFISBN: 9782896644704

    Le format PDF est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier PDF.

Des milliers de voyageurs remontent chaque année le Saint-Laurent à bord d’énormes paquebots pour venir visiter Québec. Sans le savoir, ils empruntent le même parcours qu’ont suivi des milliers d’immigrants pour qui cette ville était la porte d’entrée de l’Amérique du Nord. Mais, bien avant la venue des Européens, il y avait des Amérindiens et des Inuits. Aussi, des Phéniciens et des Vikings ont probablement traversé l’Atlantique dès la fin du IXe siècle. Les Français ont pour leur part fait leur apparition avec Jacques Cartier en 1534, puis avec Champlain et ses compagnons en 1603… et c’est par l’eau que les Anglais sont venus les déloger en 1759.

Les voiliers ont sillonné le Saint-Laurent jusqu’en 1833, qui marque l’arrivée des bateaux à vapeur. Vaisseaux de guerre, navires marchands et plus tard bateaux de croisière, plusieurs ont sombré dans ces eaux au cours de combats ou en raison des nombreux écueils. Longtemps réputé pour la difficulté d’y naviguer, le Saint-Laurent est aujourd’hui grandement sécurisé.

Tous ces navires, dont un certain nombre furent construits à Québec, ont laissé des souvenirs impérissables. Tempêtes, légendes, trahisons, le Saint-Laurent est le personnage principal d’une véritable saga qui prend place entre ses deux rives depuis des siècles.

Jacques Castonguay, né à Québec, est détenteur d’un doctorat de l’Université de Montréal. Ex-recteur du Collège militaire royal de Saint-Jean, il est membre de l’Ordre du Canada et a publié plusieurs ouvrages. Il s’intéresse à la navigation depuis son adolescence pour avoir navigué notamment sur le Saint-Laurent pendant la Deuxième Guerre mondiale, traversé l’Atlantique sur un vieux navire de la Cunard, connu la Méditerranée, les îles grecques et les Antilles.

Table des matières

La Saga de la navigation à Québec et sur le Saint-Laurent 1
Du même auteur 4
Introduction 7
Les autochtones, les premiers navigateurs du Saint-Laurent 9
Les drakkars des Vikings également dans le Saint-Laurent 13
Jacques Cartier et les voiliers du roi à Stadaconé (Québec) 23
Pour Samuel de Champlain, 21 traversées de l’Atlantique 30
Quatre flottes de voiliers armés pour s’emparer de Québec 38
Des voiliers construits à l’étranger mais aussi à Québec 53
Un fleuve majestueux, redoutable et grandement sécurisé 57
L’utilisation mécanique de la vapeur transforme la navigation sur le Saint-Laurent 68
L’Empress of Ireland et l’Helvetia sombrent à l’est de Rimouski 75
Le nouvel Empress of Britain : un super paquebot et un champion 80
La vie des Québécois sur les paquebots des années 1930 88
Des sous-marins dans le fleuve durant les deux guerres mondiales 99
Une destination privilégiée des navires de croisière, des navires marchands et des bateaux de plaisance 108
Glossaire 116
Table des matières 121

Voir toute la table des matières

Ce livre a fait parler de lui :

  • Voilà un petit ouvrage sans grande prétention, à part sans doute pour faire passer au lecteur un agréable moment.

Auteur

Autres ouvrages