Livraison gratuite au Québec à l’achat de 2 livres et plus Panier (0) Aide

Alliance et dépendance

Comment la couronne britannique a obtenu la collaboration des Indiens de la vallée du Saint-Laurent entre 1760 et 1774

  • 15,00 $PapierISBN: 9782894483336
  • 10,99 $PDFISBN: 9782896642991

    Le format PDF est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier PDF.

D’abord subordonnés aux traités de la conquête, ensuite assujettis à la Couronne, les Indiens de la vallée du Saint-Laurent ont défendu les Britanniques, combattu leurs ennemis et promu leur projet d’empire. En retour, l’Angleterre leur a garanti honneur et prestige, c’est-à-dire une place de choix, proche du «maître» colonial.

Les Iroquois collaborèrent plus que les autres. Ce faisant, les Anglais leur ont accordé quelques privilèges et un statut particulier dans leur réseau d’alliances. Chefs de la Confédération des Sept-Nations, mercenaires et agents de l’empire, ils furent les «favoris» du pouvoir colonial.

Après avoir publié sur la Confédération, son fonctionnement, ses origines et ses traités, Jean-Pierre Sawaya lève le voile sur un autre aspect des relations anglo-amérindiennes, les stratégies coloniales de contrôle et d'intégration des Indiens de la vallée du Saint-Laurent, les processus d’alliance et de dépendance, depuis la conquête britannique du Canada à la révolution des colonies américaines.

Table des matières

Alliance et dépendance 1
Avant-propos 7
Introduction 11
CHAPITRE I: L'alliance et l’amitié. 1760-1762 19
CHAPITRE II: La coalition contre pontiac. 1763-1766 39
CHAPITRE III: Les rivalités territoriales. 1765-1774 81
Conclusion 117
ANNEXE A: Le traité de Kahnawake, 16 septembre 1760, JP, vol. 13, p. 163-166. 169
ANNEXE B: Le message des huit nations et de Daniel Claus aux « frères » Towaganha, 25 août 1763, JP, vol. 10, p. 792-794. 175
ANNEXE C: Le procès-verbal de la rencontre de Johnson Hall, 7-12 septembre 1763, DRCHNY, vol. 7, p. 554-559. 179
ANNEXE D: Lettre de William Johnson aux Lords of Trade, 13 novembre 1763, DRCHNY, vol. 7, p. 572-576. 183
ANNEXE E: Tableau énumératif des Indiens de la province de Québec, 18 novembre 1763, DRCHNY, vol. 7, p. 582. 193
ANNEXE F: Les pourparlers de l’Isle La Motte, 8 septembre 1766, MG 11 CO 42, vol. 26, fol. 276-280v. 195
ANNEXE G: Le traité de Johnson Hall avec les Chérokis, 8 mars 1768, DRCHNY, vol. 8, p. 50. 199
CARTE: Kahnawake, Onondaga, Johnson Hall 201
Table des matières 203
DANS LA MÊME COLLECTION 205

Voir toute la table des matières

Ce livre a fait parler de lui :

  • Il y a des travaux d'historiens qui, à cause de leur caractère spécialisé et peu à la mode, ne feront jamais les manchettes. Ils n'en demeurent pas moins, souvent, essentiels à une compréhension juste de notre passé, sans laquelle, on le sait, des pans de notre présent risquent de nous échapper. Cette histoire de la soumission des Amérindiens domiciliés […] est celle d'une entreprise réussie de manipulation et de menace de la part du pouvoir britannique.

  • Malgré la complexité du sujet, l’auteur en dégage un essai aussi clair que cohérent. Essai bien rédigé et très solidement documenté cette Alliance et dépendance m’a particulièrement plu, parce qu’elle démontre éloquemment ce que la logique nous dicte : la loi du vainqueur est toujours l’unique loi.

  • Pour comprendre pourquoi une poignée d’Amérindiens, dont les ancêtres ont été spoliés par des Blancs, fraternisent avec les orangistes, ces nostalgiques de l’Empire, il faut lire l’ouvrage remarquable de Jean-Pierre Sawaya : Alliance et dépendance.

Auteur

Autres ouvrages

Suggestions