Livraison gratuite au Québec à l’achat de 2 livres et plus Panier (0) Aide

Nouveauté

Année des Anglais 4E (L')

La Côte-du-Sud à l'heure de la Conquête

  • 29,95 $PapierISBN: 9782897912475
  • 14,99 $PDFISBN: 9782897912482

    Le format PDF est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier PDF.

Été 1759. L’armée britannique assiège Québec. De Pointe-Lévy, Monckton bombarde la ville. Campé sur la rive est de la rivière Montmorency, Wolfe cherche désespérément le moyen de faire bouger Montcalm, résolument retranché à Beauport. Il tente vainement de traverser la rivière le 31 juillet, commande des incursions du côté de Portneuf, soupèse différentes hypothèses, mais le temps passe, il est malade, ses adjoints le contestent, l’automne approche et il doit envisager la possibilité de lever le siège.

En juin, il a fait afficher un placard enjoignant les civils de demeurer à l’écart du conflit, mais cet avertissement n’a pas eu l’effet souhaité. Comme il l’écrit lui-même, «des vieillards de soixante-dix ans et des garçons de quinze ans postés à la lisière de la forêt font feu sur nos détachements, et tuent ou blessent nos hommes».

À la mi-juillet, Wolfe somme les habitants de rentrer tranquillement chez eux, sinon, «s’ils persistent à prendre les armes», il fera ravager leurs propriétés. C’est d’ailleurs ce qu’il avait prévu, en cas d’échec: détruire les récoltes, les maisons et le bétail, «expédier en Europe le plus grand nombre possible de Canadiens en ne laissant derrière [lui] que famine et désolation», bref, répéter ce que les nombreux Acadiens réfugiés dans la région de Québec et de Bellechasse ont sûrement raconté à leurs hôtes...

En août, pendant que le siège s’éternise, il fait raser Baie-Saint-Paul et La Malbaie, puis des paroisses de Lotbinière et toute la côte de Beaupré. Au tout début de septembre, il ordonne à ses troupes de choc d’aller ravager les riches fermes de la Côte-du-Sud, à l’est de Pointe-Lévy, à des dizaines de kilomètres du théâtre des opérations.

L’Année des Anglais raconte comment les habitants de la Côte-du-Sud ont vécu l’année 1759. Cachés «dans les profondeurs», ils ont vu les troupes débarquer à Kamouraska et à Saint-Thomas (Montmagny) le 9 septembre. Avec leurs faibles moyens, en l’absence des miliciens regroupés à Québec pour défendre la capitale, ils ont multiplié les embuscades dans l’espoir de ralentir les pillards et les incendiaires.

Table des matières

L'Année des anglais 4E. La Côte-du-Sud à l'heure de la Conquête 1
Avant-propos 7
I • La Côte-du-Sud en 1759 11
II • Le printemps 27
La menace anglaise 29
La mission de Chaussegros de Léry 31
La réticence des habitants 35
Les miliciens de la Côte-du-Sud 39
La montée de la flotte anglaise 43
III • L’été 49
Le débarquement à Beaumont 50
La petite guerre 53
Les ravages systématiques 57
L’incendie de la Côte-du-Sud 62
La mort du seigneur Couillard 77
Bilan de l’expédition 79
IV • L’automne 81
Retrouver les vivants, enterrer les morts 84
Se préparer pour l’hiver 88
Accueillir les réfugiés 90
Soumettre les habitants 92
V • L’hiver et après 97
La course aux vivres 98
La mission Hertel 103
La bataille de Sainte-Foy 106
L’affaire du meunier Nadeau 109
«Nos bonnes gens reviendront» 112
Les insoumis de Saint-Michel 117
Épilogue 119
Documents 123
I – REPORT OF A TOUR TO THE SOUTH SHOREOF THE RIVER ST. LAWRENCE 123
II – LES MÉMOIRES DU RANGER DAVID PERRY (EXTRAITS) 127
III - LA POPULATION DE LA CÔTE-DU-SUD EN 1762 129
Table des sigles 145
Bibliographie 147
Remerciements 153
Index 155

Voir toute la table des matières

Ce livre a fait parler de lui :

  • « Gaston Deschênes le reconnaît bien humblement, il est rare d’assister à quatre éditions d’un livre d’histoire régionale. L’Année des Anglais : La Côte-du-Sud à l’heure de la Conquête a été publié pour la première fois en 1988. Depuis, le livre a atteint un tirage d’environ 6000 copies.»
  • « Abondamment illustré, ce livre nous invite à revisiter cette année de 1759 où la vie de milliers de gens a basculé, il nous invite à nous souvenir et à commémorer les ravages subis par les citoyens de la Côte-du-Sud, de Montmagny à Kamouraska, de Beaumont à la Rivière-Ouelle… et de trop nombreux autres villages dévastés. À lire pour apprendre et se souvenir. »
  • « Gaston Deschênes met en lumière plusieurs embuscades, escarmouches, batailles qui ont touché les populations de Côte-Sud au moment où les Britanniques ont essayé d'assiéger la ville de Québec et de chasser les Français. [...] Un ouvrage magnifique de par la qualité des recherches, la présentation sous forme de beau livre avec des images, des illustrations, de souvenirs qui permettent de souligner les ravages qu'à soulever ce conflit régional avec des répercussions immenses. Un livre à lire et relire, un bel ouvrage à se procurer »

Auteur

Autres ouvrages

Suggestions