Livraison gratuite au Québec à l’achat de 2 livres et plus Panier (0) Aide

Nouveauté

Criminologie appliquée et la sécurité intérieure (La)

  • 24,95 $PapierISBN: 9782897913694
  • 11,99 $PDFISBN: 9782897913700

    Le format PDF est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier PDF.

  • 11,99 $ePubISBN: 9782897913717

    Le format ePub est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier ePub.

Ce livre unique offre un panorama complet de la nouvelle criminologie appliquée et de la sécurité intérieure telles qu'elles se présentent au XXIe siècle. Il aborde de front les principaux problèmes qui se posent aux professionnels, dont les abus de force par les policiers - et les moyens de les prévenir - ; une analyse de la prévention du crime comparativement à la dissuasion; les succès et les échecs de la rééducation et de la réinsertion sociale; la prédiction de la récidive et la neutralisation des délinquants ; ainsi que les opérations stratégiques contre les concentrations criminelles et les points chauds du crime. En s'appuyant sur de nombreuses recherches empiriques, Maurice Cusson dresse un portrait détaillé des mesures permettant de tenir la criminalité en échec et d'éteindre les feux de la récidive.

Table des matières

La Criminologie appliquée et la sécurité intérieure 1
Introduction 9
CHAPITRE 1 • Nature et histoire de la sécurité et de la criminologie appliquée 17
Huit moments forts de l’histoire de la criminologie appliquée et de la sécurité 18
POLICING ET PRÉVENTION 33
CHAPITRE 2 • L’agent de la paix porte bien son nom 35
Pour quelles raisons appelle-t-on la police ? 35
Comment les agents de la paix répondent-ils à la demande citoyenne ? 36
L’interposition policière pour prévenir l’escalade de la violence 37
Situations explosives, ascension aux extrêmes et homicides 38
L’emploi de la force au service de la paix 39
L’alliance entre la victime et le pacificateur 39
Des comparaisons internationales démontrent que la pacification policière parvient à tenir en échec les crimes de sang 40
Le passage du contrôle social informel au contrôle policier et l’articulation de l’un à l’autre 42
CHAPITRE 3 • La prévention situationnelle 45
La situation précriminelle comme tentation 46
La peur et le calcul 46
La peur dans le feu de l’action 47
35 mesures de prévention situationnelle en sept catégories 47
La prévention situationnelle s’attaque à des problèmes ciblés et bien définis 49
Le chargé de sécurité et de sûreté en entreprise, grand artisan de la prévention situationnelle 50
La logique de la prévention situationnelle même en liberté surveillée 51
La prévention situationnelle parvient-elle à réduire efficacement les victimisations ? 52
L’efficacité de la prévention situationnelle a-t-elle été démontrée ? 53
Le déplacement annule-t-il l’efficacité de la prévention situationnelle ? 54
CHAPITRE 4 • Le mauvais et le bon usage de la force policière 55
Quelques chiffres sur la létalité de l’emploi de la force selon les pays 56
Comment expliquer les fréquences variables d’homicides par des policiers ? 56
Le défendable et l’indéfendable 57
De la rareté des abus de la force 57
Quelles leçons tirer des nombres exceptionnellement élevés de tirs mortels sur des civils par des policiers américains ? 58
Pourquoi et comment les démocraties comme le Canada, la France et le Royaume-Uni, contrairement aux États-Unis, réussissent-elles à réduire à leur plus simple expression les chiffres des tirs policiers mortels ? 60
Profilage racial vs tolérance 61
Des moyens et une procédure pour un emploi minimal de la force 62
Les spécialistes de la démonstration de force 63
Le Groupe d’intervention tactique et la négociation de crise 64
DISSUASION 67
CHAPITRE 5 • Forces et faiblesses de la dissuasion judiciaire 69
La dissuasion judiciaire s’appuie sur la puissance de l’État 70
La prison 70
L’amende 71
Dissuader autrement que par la prison ou l’amende 72
L’enquête est une peine en elle-même 72
Le verdict de la recherche est sévère contre la sévérité des peines 73
Si la probabilité de la peine tombe à zéro, les vols avec violence explosent 74
Plus un crime est grave, plus il est rare, car l’appareil répressif sévit en priorité contre les crimes graves 74
La fréquence des délits de faible gravité n’est pas touchée par les variations de la certitude des peines 75
L’expérience de l’impunité discrédite la menace pénale 76
Que faire quand l’appareil répressif échoue à sanctionner avec certitude ? 77
CHAPITRE 6 • L’opération stratégique contre un noyau dur de la criminalité 79
L’opération spéciale prend pour cible une concentration criminelle 80
Ceasefire à Boston 82
Renseignement et analyse 84
Communication du message dissuasif 85
L’opération coup-de-poing 85
Un large éventail de sanctions 86
Après l’opération vient la prévention 87
Les évaluations 87
Les principes de l’opération stratégique 88
CONTRER LA RÉCIDIVE 91
CHAPITRE 7 • De l’éducation à la rééducation 93
La rééducation 95
Les contextes et les milieux de la rééducation 95
L’éducation des délinquants a été un échec qu’il s’agit de corriger par la rééducation 96
N’attendons pas trop de la rééducation des adolescents 97
La rééducation précoce : la prévention développementale vue par Richard Tremblay 100
Conseils aux parents d’un enfant difficile 102
Du groupe toxique au groupe acteur de la rééducation 102
L’approche comportementale et cognitive 103
CHAPITRE 8 • La resocialisation et le désistement 105
Le Logis, la fête, le choc et l’affrontement 106
Le désistement, un abandon volontaire du crime 111
Que sont-ils devenus 50 ans après ? Resocialisation et désistement dans un échantillon de 500 délinquants 111
L’effet néfaste des longues peines de prison 113
Avec l’âge, le jeu du crime n’est plus amusant 114
La peur des châtiments et de la mort n’est pas étrangère au désistement 115
Pour quelles raisons un délinquant suractif choisit-il de passer à autre chose ? 116
CHAPITRE 9 • La neutralisation et la prédiction de la récidive 119
La redécouverte d’une évidence 119
La panoplie des moyens de neutralisation momentanée 121
Ostracisme, interdiction séjour et assignation à résidence 121
Le dilemme du juge 122
La boule de cristal des prédictions cliniques 122
Les tables de prédiction classiques et les nouveaux développements 123
La part d’imprévisible 124
La neutralisation électronique 125
Les résultats du bracelet dans la neutralisation des récidivistes 126
STRATÉGIES 129
CHAPITRE 10 • Stratégies comparées : guerre et sécurité intérieure 131
Le risque mortel de l’ascension aux extrêmes 132
L’irruption des acteurs de la sécurité transforme le duel en rapport triangulaire et s’éloigne alors le danger de l’escalade de la violence 133
La dissuasion nucléaire et les dissuasions judiciaire, situationnelle et stratégique 135
La dialectique de la dissuasion et de la contre-dissuasion 137
Le paradoxe de la supériorité de la défensive sur l’offensive 138
Les interventions de sécurité frappent 139
De quoi s’agit-il ? 141
L’inexécution, une recette pour la défaite 142
Bibliographie 145
Table des matières 157

Voir toute la table des matières

Ce livre a fait parler de lui :

  • [...] le principal intérêt du livre de Maurice Cusson réside, comme l’a voulu son auteur, dans son orientation délibérément descriptive, par l’évocation documentée des travaux qui recensent et évaluent la diversité des mesures destinées à limiter la délinquance et la criminalité. Par là il présente l’utilité d’offrir aux professionnels de la sécurité une vision d’ensemble, particulièrement riche en informations et en commentaires avisés, des solutions dissuasives ou répressives susceptibles d’être mises en œuvre pour assurer la sécurité des personnes et des biens. Jean-Louis Loubet del Bayle, Revue canadienne de criminologie et de justice pénale

Auteur

Autres ouvrages

Suggestions