Livraison gratuite au Québec à l’achat de 2 livres et plus Panier (0) Aide

Étienne Chartier

La colère et le chagrin d'un curé patriote

  • 34,95 $PapierISBN: 9782894485774
  • 25,99 $PDFISBN: 9782896645619

    Le format PDF est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier PDF.

Tout au long de sa vie, le curé Étienne Chartier a dérangé. Il a ferraillé avec les évêques, les notables et ses confrères du clergé, en particulier avec les Messieurs de Saint-Sulpice. Il a prêché, il a beaucoup écrit, il a erré. Jusqu'en Louisiane et en Acadie. Mais, avant tout, il a été un prêtre généreux, un pasteur dévoué, un curé enraciné dans son milieu, sensible aux problèmes de ses paroissiens.

Avant de devenir prêtre, ce fils de la Côte-du-Sud fut d'abord journaliste, avocat et instituteur. Puis il fut recruté par le curé Painchaud pour être le premier directeur du collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière. À l'inauguration de cet établissement, en septembre 1829, il prononça un discours qui eut des conséquences sur le reste de sa vie. Le message était clair: c'est par l'éducation donnée dans les collèges que les Canadiens pourront s'épanouir et se libérer de l'empire des «Bretons» (Anglais) de qui il n'y a rien à attendre.

Curé de Saint-Benoît dont l'idéal rejoint celui des patriotes au moment des troubles de 1837, Chartier quitta le Bas-Canada au lendemain de la bataille de Saint-Eustache pour se réfugier aux États-Unis où il joua un grand rôle dans le mouvement patriotique. Finalement, déçu par Papineau et désespérant de la cause pour laquelle il avait lutté, il accepta, contre son gré, les conditions imposées par Mgr Bourget pour rentrer au pays et reprendre ses fonctions de curé, avant de mourir dans une solitude malheureuse.

Ce prêtre engagé, sans cesse en lutte contre l'injustice, était avant tout un homme de coeur, lui qui, déjà en 1833, écrivait: «Si un jour le peuple devait être malheureux, le prêtre devra être à ses côtés pour essuyer ses larmes.»


Né à Saint-Eustache, Gilles Boileau y habite toujours. Docteur en géographie de l'Université de Bordeaux, il a été professeur au Département de géographie de l'Université de Montréal. Il a été président du Conseil de la culture des Laurentides, de la Fédération québécoise de la faune et de la Fédération des sociétés d'histoire du Québec, en plus d'être le directeur de la revue Histoire Québec, et l'auteur d'Oka, terre indienne. Le silence des Messieurs (éditions du Méridien, 1991). Au Septentrion, il a publié Mirabel en histoires (2009).

Table des matières

Étienne Chartier. La colère et le chagrin d'un curé patriote 1
Prologue 9
Chapitre I: À la recherche de sa vraie vocation, 1798-1830 13
Chapitre II: Curé de Sainte-Martine, 1831-1833 54
Chapitre III: Saint-Pierre-les-Becquets, 1833-1834 97
Chapitre IV: À Saint-Benoît au temps des patriotes, 1835-1837 125
Chapitre V: En exil avec les patriotes réfugiés aux États-Unis, 1838-1839 179
Chapitre VI: La lettre à Papineau et le voyage à Paris, 1839-1840 205
Chapitre VII: De Vincennes à La Nouvelle-Orléans, une longue errance, 1840-1845 219
Chapitre VIII: Quatre ans curé de Saint-Grégoire-le-Grand, 1845-1849 258
Chapitre IX: Arichat en Acadie, 1850-1852 290
Chapitre X: À Saint-Gilles-de-Beaurivage, 1852-1853 309
Épilogue 320
Annexe I: Discours prononcé par l’abbé Étienne Chartier lors de la bénédiction du collège de Sainte-Anne le 23 septembre 1829 330
Annexe II: Lettre du curé Étienne Chartier à Mgr Jean-Jacques Lartigue, évêque de Montréal, de Philadelphie, le 21 juillet 1838 334
Annexe III: Lettre du curé Étienne Chartier à Louis-Joseph Papineau, de St. Albans, Vermont, novembre 1839. (Extraits tirés du Bulletin des recherches historiques, 1937) 340
Annexe IV: Lettre de rétractation de M. l’abbé Étienne Chartier, ancien curé de Saint-Benoît, à Sa Grandeur Mgr Ignace Bourget, évêque de Montréal, décembre 1841 346
Sources 351
Index 353
Table des matières 361

Voir toute la table des matières

Ce livre a fait parler de lui :

  • L'ouvrage de Gilles Boileau est absolument remarquable à de nombreux égards. Son premier mérite est certainement d'avoir mis au jour, avec la collaboration de Léo Chartier, la correspondance inédite du prêtre patriote : des textes décapants, portrait sans compromis de la triste condition d'un curé de campagne dans la première partie du XIXe siècle. Le résultat est non seulement instructif mais aussi absolument divertissant. Autre mérite, celui d'avoir su brossé un portrait psychologique sans complaisance.


    Nul doute que Boileau rend ici le grand livre que méritait ce fascinant curé de campagne.

  • Une page de notre histoire écrite brillamment par Gilles Boileau.

  • Précieux ouvrage inspiré de documents inédits grâce à la collaboration du chercheur Léo Chartier, descendant en ligne collatérale de l'ecclésiastique.

  • Cette biographie bien fouillée d'un prêtre engagé est la bienvenue. Elle nous apprend que certains de nos curés d'autrefois étaient parfois, à la manière des prêtres-ouvriers, des hommes hors du commun, adhérant à des causes qu'ils considéraient justes, soutenant leurs paroissiens dans les heures difficiles et jusque dans la tourmente, comme c'est le cas en 1837-1838.


    L'histoire d'un curé pas ordinaire, à lire par tous ceux qui s'intéressent à cette période de rébellion.

Auteur

Suggestions