Livraison gratuite au Québec à l’achat de 2 livres et plus Panier (0) Aide
  • 29,95 $PapierISBN: 9782894487082
  • 21,99 $PDFISBN: 9782896647125

    Le format PDF est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier PDF.

  • 21,99 $ePubISBN: 9782896647132

    Le format ePub est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier ePub.

«Une remarquable biographie.» - Didier Fessou, Le Soleil


Aussi étonnant que cela puisse paraître, on méconnaît la vie d'Alphonse Desjardins, le fondateur des caisses populaires qui ont donné naissance au mouvement qui porte son nom. Ses biographes ont insisté surtout sur l'histoire des caisses, reléguant les autres aspects de sa vie active au second plan. Pourtant, Alphonse Desjardins est âgé de 46 ans lorsqu'il fonde la première caisse populaire à Lévis. Il est en pleine maturité et sa carrière est déjà bien remplie.

Au cours de sa vie, Alphonse Desjardins a été militaire, journaliste, éditeur des débats parlementaires du Québec, propriétaire d'un journal et sténographe français de la Chambre des communes à Ottawa. S'appuyant sur ses expériences personnelles, il se met en quête d'une solution financière aux difficultés socioéconomiques engendrées par la question sociale. En se faisant le promoteur de l'idée de la coopération, il cherche à améliorer la condition des classes populaires. C'est ainsi qu'il fonde la première caisse populaire. À sa mort, survenue le 31 octobre 1920, il aura participé personnellement à la fondation de 163 caisses populaires, dont 136 au Québec, 18 en Ontario et 9 aux États-Unis.

Alphonse Desjardins est une figure marquante de notre histoire. Guy Bélanger nous fait découvrir un homme pragmatique, inscrit dans son époque, qui a contribué de façon exceptionnelle au développement social et économique du Québec.


Guy Bélanger est détenteur d'une maîtrise en histoire de l'Université de Montréal. Après s'être engagé dans les coopératives d'habitation, il est entré à l'emploi de la Société historique Alphonse-Desjardins, à titre d'historien d'entreprise, en 1985. Depuis, il y a réalisé de nombreux travaux de recherches. Il est l'auteur d'articles sur l'histoire du mouvement ouvrier au Québec et a également signé plusieurs publications sur l'histoire du mouvement coopératif.

Table des matières

Alphonse Desjardins. 1854-1920 1
Remerciements 7
Introduction 8
CHAPITRE I • Alphonse Desjardins, citoyen de Lévis / La jeunesse à Lévis 16
Sa carrière dans la milice : un pis-aller 22
Un début de carrière dans le journalisme 32
« L’union fait non seulement la force, mais aussi le bonheur » 43
Les débats Desjardins 45
L’incident Desjardins-Mercier 60
CHAPITRE II • L’association et le développement local / Alphonse Desjardins et l’association 69
Un philanthrope lévisien ? 78
Alphonse Desjardins et le développement local 82
« Franc et sans dol. Avant tout, soyons Canadiens » : L’Union canadienne 92
De Lévis à Ottawa 103
Un projet d’assurance vie 106
Le dernier acte de la carrière d’un militant conservateur 112
CHAPITRE III • «La gloire de Lévis» / La fondation de la première caisse populaire 116
La gestation du projet des caisses 117
Les leçons de l’expérience européenne 124
Les acquis de l’expérience lévisienne 129
Un comité d’initiative et d’organisation 140
L’assemblée de fondation 150
Des statuts et des règlements 154
CHAPITRE IV • Le parcours d’un intellectuel 162
Un enquêteur méthodique 163
Livres et lectures de Desjardins 167
Les publications de Desjardins 182
La première « mondialisation » 185
Sa foi, une source d’inspiration 188
Un discours d’esprit libéral 201
CHAPITRE V • Un intellectuel tourné vers l’action coopérative / L’association coopérative : un puissant levier 220
La caisse populaire, fer de lance de l’action coopérative 233
Le champ d’action de la coopération : la paroisse 241
Un projet élitaire 245
Des liens privilégiés avec la France 248
CHAPITRE VI • La quête d’une loi pour la coopération / Le crédit agricole et les caisses rurales 261
Un projet à l’écoute de la coopération internationale 269
Les premiers essais d’Alphonse Desjardins auprès des gouvernements provincial et fédéral 278
La loi des syndicats coopératifs (1906) 294
Contre-attaque au Parlement fédéral 308
Le baroud d’honneur 325
CHAPITRE VII • Des caisses locales, un mouvement / Lévis au début du xxe siècle 349
La phase expérimentale (1901-1906) 351
Un réseau en émergence 374
La caisse scolaire 379
«Le blé qui lève» 382
«Les courses à travers la province» 395
CHAPITRE VIII • Un inextricable réseau de relations sociales / Un mouvement social 400
Dirigeants et coopérateurs 401
Le clergé 405
Les femmes 418
La presse 428
Le mouvement d’action sociale catholique 430
Les promoteurs de la colonisation et de l’agriculture 437
Les nationalistes 448
Les syndicats 453
CHAPITRE IX • Le rayonnement des caisses à l’extérieur du Québec / Alphonse Desjardins en Ontario et au Manitoba français 463
Alphonse Desjardins et le Canada anglais 470
CAHIER-PHOTOS 481
Le rayonnement des caisses populaires aux États-Unis 503
CHAPITRE X • Un entrepreneur coopératif et financier / La mémoire d’un entrepreneur 533
Réflexions sur un projet de société au Québec 544
L’épargne 562
La caisse scolaire 575
Le crédit 577
Une correspondance nourrie avec les gérants de caisses 592
Une croissance à l’épreuve des statistiques 609
Sa notoriété grandissante à Lévis 612
Coopération, souscriptions et œuvres locales 617
Une concurrence bancaire 621
CHAPITRE XI • Les dernières années / Le spectre de la maladie 629
Le projet de fédération et de caisse centrale 638
Ses derniers moments 655
Le décès d’Alphonse Desjardins 657
Conclusion 662
Chronologie 673
Index 693
Table des matières 707

Voir toute la table des matières

Ce livre a fait parler de lui :

  • Tout le monde ou presque au Québec connaît Alphonse Desjardins, le cofondateur des caisses populaires. Cependant, bien peu de gens peuvent se targuer de connaître Alphonse Desjardins, l'homme, le Lévisien. C'est cet homme que présente Guy Bélanger.

  • Contrairement aux biographies antérieures qui insistaient sur l'histoire des caisses, reléguant les autres aspects de sa vie active au second plan, celle-ci nous fait découvrir un homme pragmatique, inscrit dans son époque, qui a contribué de façon exceptionnelle au développement social et économique du Québec.

  • Une remarquable biographie.

  • Un livre vraiment très bien documenté.

  • Le souci de l'épargne épargne bien des soucis

    , lisait-on en lettrage doré sur les crayons de la caisse populaire où ma grand-mère déposait ses économies. En amont de ce geste anodin se cache un passé intellectuel dont il est difficile de ne pas rougir de fierté et que Guy Bélanger expose dans son ouvrage de manière claire, limpide et fascinante. Nous détenons tous une part dans ce capital social.

  • En mélangeant aussi habilement la vie personnelle et la mission plus professionnelle d'Alphonse Desjardins, Guy Bélanger offre le portrait historique d'une époque plutôt que de se limiter uniquement au style biographique. Ce qui est tout à son honneur car le tournant du 20e siècle est riche en événements dans l'histoire du Québec, du Canada et des États-Unis. Le livre est très bien documenté et appuyé de nombreuses références en notes de bas de page qui témoignent de la qualité de la recherche derrière la biographie. L'auteur a même ajouté une chronologie en annexe qui sert bien ceux et celles qui désirent bien se situer dans la vie de Desjardins et dans son époque riche en rebondissements.


  • Très critique quand il s'agit de biographie, c'est sans hésitation que je conseille la lecture d'Alphonse Desjardins, 1854-1920, écrit par Guy Bélanger.


    En parcourant cette biographie, qui me semble plus un essai sur l'homme et son oeuvre que le simple récit de ses faits et gestes, on découvre l'essentiel des principes de vie qui animaient ce précurseur d'un mode de gestion des avoirs qui correspondait à la vraie situation financière des gens d'alors.

  • Une bonne grosse biographie sur un personnage marquant et son époque, quoi de mieux pour nos soirées d'hiver. Surtout que ce travail fouillé dévoile un Desjardins méconnu, qui a été militaire, journaliste, éditeur, propriétaire de journal avant de fonder la première caisse, puis 162 autres avant sa mort. Une vie de géant qui ferait une formidable télésérie!

  • Ce livre est une biographie d'une grande qualité qui nous fait découvrir un homme pour le moins remarquable. À mettre dans toutes les mains.

  • Le souci de l'épargne épargne bien des soucis, lisait-on en lettrage doré sur les crayons de la caisse populaire où ma grand-mère déposait ses économies. En amont de ce geste anodin se cache un passé intellectuel dont il est difficile de ne pas rougir de fierté et que Guy Bélanger expose dans son ouvrage de manière claire, limpide et fascinante. Nous détenons tous une part dans ce capital social.

  • Disons-le d'entrée de jeu, j'ai apprécié ce volume. il est le résultat d'un travail sérieux qui saura intéresser un large public, spécialiste comme non spécialiste ou amateur de biographies.

    Si les traits de personnalité du coopérateur québécois et les orientations majeures de sa pensée économique étaient déjà bien documentés par des travaux antérieurs, l'ouvrage de Bélanger en propose ici une mise à jour digne d'intérêt, soucieuse d'intégrer les résultats de la recherche des 20 dernières années sur l'histoire des caisses populaires.

    L'ouvrage est complet et le travail d'édition réalisé par Septentrion a été réalisé selon les règles de l'art.

Auteur

Suggestions