Livraison gratuite au Québec à l’achat de 2 livres et plus Panier (0) Aide

Nouveauté

Histoire populaire du Québec, tome 3

1841 à 1896

  • 34,95 $PapierISBN: 9782897910884
  • 16,99 $PDFISBN: 9782897910891

    Le format PDF est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier PDF.

  • 16,99 $ePubISBN: 9782897911416

    Le format ePub est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier ePub.

Les échos des rébellions de 1837 et de 1838 s'estompent peu à peu. Les familles pan­sent leurs plaies, les maisons incendiées sont recons­truites, les exilés préparent leur retour et les politiciens s'ajustent aux modali­tés sournoises et mesquines de l'Acte d'Union.

Louis-Hippolyte La Fontaine et Étienne Parent prêchent le réalisme, tandis que le rapport de lord Durham fait son oeuvre. Au-delà de l'union des deux Canadas, n'a-t-il pas jeté les bases d'une fédération de l'ensemble des colonies britanniques de l'Amérique du Nord? Les conditions nécessaires à cette nouvelle structure politique apparaissent les unes après les autres. En particulier, l'instauration de la responsabilité ministérielle modifiera radicalement les règles du jeu.

L'instabilité politique du régime d'Union, la poussée vers l'Ouest, favorisée par l'apparition du chemin de fer, et la menace américaine ouvrent la voie à la Confédération, marquée dès le départ par des scandales de toute nature.

L'Acte de l'Amérique du Nord britannique vit ses premières crises. Dirigés par Louis Riel, les Métis de l'Ouest se soulèvent. Nouvelle rébellion; nouvelle répression. La vie politique canadienne en sort profondément troublée. L'accalmie n'a pas le temps de s'installer que surviennent déjà les débats sur la langue et les écoles.

La période s'achève avec l'arrivée d'un nouveau premier ministre, Wilfrid Laurier, qui entame un long règne à l'aube du XXe siècle.

Table des matières

Histoire populaire du Québec, tome 3. De 1841 à 1896 1
Préface 7
À la recherche du pouvoir • 1840-1844 10
Opposition ou collaboration ? 11
Enfin, les élections ! 14
Dans une ville insalubre 18
Quelques fins 20
Victoire et défaite 24
Encore la mort à l’horizon 26
Un homme décidé 26
L’orage 29
Un drôle de gouvernement 31
Vers une autre crise • 1844-1848 34
Une question de langue 37
Toujours rebelles 39
En coulisse 42
Mission impossible 44
« Il est parti ! » 45
Une chute à prévoir 46
Toujours la même question ! 47
Le gendre de Durham 48
Des milliers de morts 51
Une élection raciale 51
Un retour remarqué 54
Le Parlement brûle 57
«You, strangers…» 59
La voix de la torche 64
La grande question 69
Défi à l’armée 70
À pierres et à oeufs 72
Aménagement temporaire 73
À nouveau, la violence 75
La crise annexionniste • 1849-1854 83
Vive les USA! 86
À Toronto: l’espoir 88
À l’oeuvre! 89
Un homme malade 91
Une Chambre plus forte 94
La visite d’un défroqué 96
Du sang à la une! 99
Le choix de la reine • 1854-1857 103
La réciprocité 104
Une courte session 106
Élection sans majorité 107
Un nouveau ministère 111
Des adieux touchants 113
Vive Paris! 115
Un nouveau déménagement… 116
Une fournée de bonnes mesures 120
Le tandem 124
L’instabilité ministérielle • 1858-1860 125
Vers la chute 128
Le règne le plus court 130
Un grand rêve 131
La double mission 135
Un souffle d’indépendance 136
Les libéraux s’affirment 140
La fin des illusions 141
De la grande visite! 142
L’arrivée 143
Montréal en liesse 145
Des problèmes de décorations 147
De ministères en ministères • 1861-1864 149
Pouvoir maintenu 150
« Justement, le voisin… » 152
Un feu sacré bien faible 154
La nouvelle fournée 159
À boulets rouges 162
La session de la milice 165
Le besoin d’une coalition 168
Les chemins de fer 171
Enfin, l’aide gouvernementale 176
La voix de la mer 177
Pas de compétition! 180
OEuvre de génie 184
L’intercolonial, alors? 185
Un petit pas en avant 190
On vote la Confédération • 1864-1865 192
Malgré tout, le champagne! 195
Les minorités majoritaires 196
Une ombre au tableau 198
La crainte s’épaissit 201
La ronde des noms 202
Rebondissement extérieur 203
Réactions impériales 204
Un flot de discours 206
Les gros canons 209
La fin des débats 214
La marche finale • 1865-1867 216
L’Est ébranle le projet 219
Le flirt avec le client 221
En Chambre 224
Les francophones hors Canada 225
Une nouvelle menace 227
Une convention résolue 230
La dernière session 233
On protège la minorité 234
Tout n’est pas fini 239
L’accord royal • 1866-1867 243
Cuisine londonienne 245
Des vacances bien méritées 249
Une dernière tentative 249
Le nom choisi 251
Royaume ou puissance? 253
Un texte de base 255
Éducation et langue 259
Secteurs communs 261
Les rails de la Confédération 262
Le retour des délégués 263
Confédération, an 1 267
L’opposition continue 269
La voie de Dieu 270
Le premier 1er juillet 275
Une nouvelle nation 277
Un « K » blessant 278
Le Québec s’organise 280
Le fouillis électoral 282
« L’ami des charretiers » 284
Du côté de Québec 285
Victoire conservatrice 287
Une dernière apparition 288
Problèmes d’organisation • 1867-1870 291
Un besoin d’expansion 293
L’autodéfense 297
Une foule de volontaires 298
Une première session 299
Quel honneur ! 302
Une minorité choyée 303
Un achat coûteux 309
Seul ou avec d’autres? 312
Les Canadiens français de l’Ouest • 1869-1870 315
Une hâte dangereuse 318
On arrête les travaux 320
À la défense du fort Garry 323
Une proclamation enflammée 326
Une mission de paix 330
L’homme de la dernière chance 333
« Remember Scott ! » 334
Ouest et USA • 1870-1871 339
Une province nommée Manitoba 343
Armée et amnistie 345
Que faire ? 348
Début de la vengeance 350
Plus à l’Ouest, encore 352
Même les Américains… 355
Une vraie guigne ! 359
Virage à droite • 1870-1872 365
La P. P. 366
Une sentence peu appréciée 368
La droite en scène 369
Des élections générales 373
Victoire et défaite 376
Des nouveaux prometteurs 377
Québec ou Ottawa? 380
Le Québec à Ottawa 382
Une des dernières mesures 383
Les rouges visitent les bleus 385
Les forces en présence 387
Un scandale ferroviaire • 1872-1873 389
Une promesse inutile 391
Élu par acclamation 395
L’élection de la corruption 396
Mise en minorité 401
Le scandale ! 404
Délai sur délai 406
Demandes de plus en plus pressantes 408
Un mauvais coup 410
Les scandales locaux • 1873-1875 414
Appel à l’ordre 415
La scène s’élargit 415
À l’Ouest, du nouveau 417
Le peuple ratifie 420
Le mouton noir 422
Encore le Herald! 423
Un relent de vengeance 426
Caraquet se soulève 429
Le vote secret 430
Les deux «jobs» 432
Au secret 434
Libéraux contre curés • 1875-1877 437
Une équivoque persistante 438
Tendre la main 442
L’enfer libéral 443
Un triomphe éphémère 449
Un retour au même 452
La tempête • 1877-1880 459
Sus à l’orange! 463
Un représentant décidé 467
Luc Ier 470
Le vrai problème 472
La voix d’Ottawa 473
À la merci d’une voix 476
Un retour en force 476
Le temps de la vengeance 477
L’heure du choix • 1880-1882 481
Flirt à l’horizon 483
Vive la France! 485
Un ogre ferroviaire 487
La caverne des voleurs! 488
Du strabisme politique 490
Le peuple ratifie 494
Moitié-moitié 496
Un déménagement attendu 499
À coups de plume 500
Crise autonomiste • 1883-1885 502
Rails à vendre 504
Un premier ministre «perdu» 505
Une scène prestigieuse 509
À coups de millions 512
Pour une question de boisson 514
Femmes et Chinois 519
« C’est l’aviron… » 521
Riel I 525
Mortelle acceptation 529
Des problèmes d’argent 535
De l’action! 537
Un chef agité 540
Du sang ! 540
Alerte générale 542
Peu de sympathie 545
Un bain de sang 546
Le ton monte 546
Riel II 549
Appels de tout genre 550
L’assaut final 552
Un cri racial 554
«À la défense de…» 557
Qui blâmer? 559
Demande de pardon 561
«Non coupable» 562
Le gibet 570
D’autres ailes… 574
Une drôle de commission 577
Une dernière bataille 580
Derniers préparatifs 582
Une première vague 585
Un cri racial 586
Démissions à l’horizon? 589
Les pendards • 1885-1888 595
Quelques démissions 598
Au gré du vote 600
Un nouveau vote 604
Aux urnes 606
Les bouts de corde 608
Une mauvaise loi 611
Une démission souhaitée 611
Un retour prévisible 613
Remise en cause 617
Une seule race • 1887-1889 619
Les députés approuvent 626
Un accord important 627
Un brandon de discorde 628
Les financiers protestent 630
Ça change ! 633
Mort au bilinguisme • 1889-1891 642
Un appel à l’unité 644
Premiers effets de la bourrasque 647
Dans la fosse aux lions 648
De l’huile sur le feu 650
Drame dans l’Ouest 654
Sus au français 661
Appel et désaveu 663
La chute de l’idole • 1890-1893 666
Les «télégraphes» 668
Dernière campagne de Macdonald 669
Que de scandales! 674
Encore aux urnes! 679
Comme un adieu… 683
Peu de changements 686
Autre son de cloche 687
Une fin de siècle • 1893-1896 689
Une victoire protestante 691
Entre les mains de Londres 694
«Non!» 697
De toutes parts 699
Une réputation embarrassante 700
Une mission inutile 702
Appel au peuple 704
Un retour aux sources 711
Crédits iconographiques 713
Index 714
Table des matières 725

Voir toute la table des matières

Auteur

Autres ouvrages

Suggestions