Livraison gratuite au Québec à l’achat de 2 livres et plus Panier (0) Aide

Histoire populaire du Québec, tome 5

1960 à 1970

  • 29,00 $PapierISBN: 9782894484654
  • 21,99 $PDFISBN: 9782896644919

    Le format PDF est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier PDF.

  • 21,99 $ePubISBN: 9782896646746

    Le format ePub est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier ePub.

La chanson, la poésie et la montée du syndicalisme ont pavé la voie à la Révolution tranquille. La mort du premier ministre Maurice Duplessis, contrairement à une certaine croyance populaire, n'y change pas grand-chose. Un million de jeunes n'avaient pas attendu la réforme scolaire pour se faire instruire. Des parents, eux-mêmes avides d'instruction, y avaient veillé avec l'aide des communautés religieuses. En 1960, de toute façon, le moment de la revanche des cerveaux était arrivé.

L'élection des libéraux dirigés par Jean Lesage, en juin 1960, donne officiellement le signal de départ, mais on ne saura jamais s'ils furent portés par une vague ou s'ils l'ont créée.

Le nouveau premier ministre a du panache, mais c'est un traditionaliste. Il a fort à faire pour contrôler ses plus fringants ministres. Quels sont ses rapports avec ses vedettes et tout particulièrement avec René Lévesque ? Celui-ci a connu son chemin de Damas avec la grève des réalisateurs de Radio-Canada en 1958-1959, tissant alors des liens solides avec le monde syndical et celui des artistes.

Lesage avait des réticences face à la nationalisation de l'électricité, à la création d'un ministère de l'Éducation, à l'établissement d'une caisse de dépôt et placement. Dans chaque cas, que s'est-il passé exactement ? Il est par contre à son meilleur au moment des négociations fédérales-provinciales qui se succéderont à un rythme effréné.

Juin 1966. À la surprise générale, mais à la grande joie de plusieurs, l'Union nationale déjoue les libéraux et reprend le pouvoir. Est-ce le signe d'un essoufflement ? La tenue de l'Exposition universelle de 1967 et la visite du général de Gaulle provoquent plutôt une accélération. La montée du mouvement indépendantiste débouche sur la formation du Parti québécois, tandis que les institutions se laïcisent et que le féminisme s'affirme avec vigueur.

Les échanges avec la France s'intensifient et influencent grandement le parcours politique, économique, scientifique et culturel des Québécois qui se coupent par ailleurs du Canada français.

Pour plusieurs, la Révolution tranquille, c'était hier. Toujours attentif aux événements, Jacques Lacoursière relève un défi jugé bien difficile. Qu'on soit d'accord ou pas avec lui, on ne s'ennuie pas. Avec son style habituel, sa narration vivante, son sens de l'anecdote, son souci du détail, son respect des acteurs, il permettra aux moins jeunes un moment de nostalgie et aux plus jeunes la découverte de cette fameuse Révolution tranquille qui touche un sommet dans la décennie 1960-1970.


Jacques Lacoursière est reconnu comme un des meilleurs vulgarisateurs de l'histoire du Québec.

Entrevue de Jacques Lacoursière par Mario Landerman chez zoneculture.com

Table des matières

Histoire populaire du Québec, tome 5 1
Préface 7
Introduction: La culture, point de départ? 11
CHAPITRE 1: L'ÉTAT S'AFFIRME 33
CHAPITRE 2: DES CHANGEMENTS À LA DOUZAINE 67
CHAPITRE 3: LA MONTÉE DE L'IMPATIENCE 109
CHAPITRE 4: UN GOUVERNEMENT FÉDÉRAL MINORITAIRE 139
CHAPITRE 5: L'AUTRE RÉVOLUTION TRANQUILLE: LES AUTOCHTONES ET LE QUÉBEC 167
CHAPITRE 6: LA RÉVOLUTION TRANQUILLE ET L'IMMIGRATION 183
CHAPITRE 7: UN QUÉBEC EN DEVENIR 197
CHAPITRE 8: LE «PROBLÈME LÉVESQUE» ET... LA SOLUTION LÉVESQUE 231
CHAPITRE 9: LES POSITIONS SE PRÉSICENT; QUÉBEC-OTTAWA 269
CHAPITRE 10: INSTITUTIONS D'ENSEIGNEMENT ET QUESTION LINGUISTIQUE: DEUX MONDES EN ÉBULLITION 311
CHAPITRE 11: LE MONDE DU TRAVAIL EN ÉBULLITION 341
CHAPITRE 12: LE QUÉBEC SE LAÏCISE 357
CHAPITRE 13: L'ESCALADE DE LA VIOLENCE 383
CHAPITRE 14: LE QUÉBEC EN PIÈCES DÉTACHÉES. FUSIONS ET CONFUSIONS 421
CONCLUSION: UNE HISTOIRE À SUIVRE 437
UN RETOUR AU SOURCES 443
INDEX 445
TABLE DES MATIÈRES 457

Voir toute la table des matières

Ce livre a fait parler de lui :

  • Sans le talent, le métier et la patience d'un Jacques Lacoursière, que de noms importants et de faits déterminants risquaient de glisser dans l'oubli. Le propos de l'auteur d'une histoire populaire, c'est d'évoquer le passé avec exactitude mais en évitant d'effaroucher le lecteur de bonne volonté par un appareil critique. En somme une vulgarisation sérieuse. Jacques Lacoursière ne se départit pas de ce don de conteur qui captive un auditoire autant que le lecteur. Aux Québécois de moins de trente ans, ce cinquième tome de l'Histoire populaire du Québec apprendra beaucoup. Quant aux quadragénaires et les autres, ils revivront des heures palpitantes et seront heureux d'entendre nommer des noms, aujourd'hui oubliés, mais sur toutes les lèvres au cours de la décennie 1960-1970.

  • Voici le tome V, très attendu, d'une histoire du Québec décryptée par un talentueux narrateur. Il tient la chronique des événements, dépeint les personnages, analyse les ressorts. À la fois une précieuse encyclopédie des faits et un très vivant reportage. C'est tout le cheminement de la Révolution tranquille, qui a transformé le Québec, qui est raconté là. Ce tome V est essentiel pour comprendre le Québec d'aujourd'hui et les retrouvailles "franco-québécoises".

  • La sortie du cinquième tome de l'ouvrage porte sur une décennie marquante de notre histoire contemporaine. L'auteur est attentif à trouver l'ensemble du Québec et à bien contextualiser les faits.

  • L'historien Jacques Lacoursière sait comme nul autre donner vie à notre histoire en soulignant que la petite fait souvent la grande. Encore une fois, il fait mouche en narrant cette histoire si riche et hélas trop méconnue de la grande population.

  • Jacques Lacoursière avait du pain sur la planche, et le résultat, clair, en marge des idées reçues, étayé d'anecdotes révélatrices, enchante, vraiment.

  • Les photos, la présentation soignée, l'ordre précis dans la chronologie, les explications très riches et faciles à comprendre, font de ce livre un must en la matière.

    Ce sont 450 pages de bonheur qui se lisent comme un roman. Devant un tel livre, on ne peut que s'incliner. Sublime!

  • Style direct, détails de contenu inédits: malgré toutes les faiblesses que l'on peut chercher, tous trouveront avantage à se laisser "raconter l'histoire" par Jacques Lacoursière.

  • Le tome 5 de l'Histoire populaire du Québec nous invite à plonger ou replonger dans une période importante du cheminement contemporain du Québec.

  • Lacoursière, vulgarisateur de premier plan, poursuit, avec ce cinquième volume consacré à notre histoire, une oeuvre gigantesque, essentielle et accessible à tous.

  • Beaucoup plus politique que populaire, ce cinquième volet de l'Histoire populaire du Québec n'en demeure pas moins un ouvrage admirable qui sait brosser, dans une prose qui lui fait honneur, un résumé représentatif de cette période charnière de l'histoire du Québec. L'approche pédagogique populaire - et jamais populiste - de Jacques Lacoursière a joué, et joue toujours, un rôle essentiel dans la connaissance par les Québécois de leur histoire et de leur territoire.

  • Les livres de Jacques Lacoursière se lisent comme une saga, et particulièrement ce dernier tome, qui traite d'une des périodes les plus turbulentes d'un Québec qui se cherche... et se trouve enfin. L'auteur y pourfend de nombreux mythes que bien des gens conservaient au sujet de cette époque, notamment au niveau de l'église et de l'indépendance du Québec.

  • Fidèle à sa propension à faire parler les acteurs, l'auteur les cite abondamment et remet en lumière des événements parfois oubliés. À la fois acteur et observateur de la Révolution tranquille, l'historien a réussi à tenir ses distances pour nous en présenter un portrait riche, détaillé et vivant. Conteur extraordinaire et écrivain doué, Jacques Lacoursière possède l'art de rendre l'histoire captivante. Histoire populaire se lit aussi aisément qu'un bon roman. Ce tome 5 est à mettre entre toutes les mains. Il donne aussi le goût de retourner aux quatre premiers tomes afin de mieux saisir les enjeux de la Révolution tranquille.

Auteur

Autres ouvrages

Suggestions