Livraison gratuite au Québec à l’achat de 2 livres et plus Panier (0) Aide
  • 21,99 $PDFISBN: 9782896645381

    Le format PDF est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier PDF.

Entre François-Marie Perrot, gouverneur de Montréal dès 1670, et la seigneuresse Marie-Françoise Cuillerier, l'île Perrot passe en près d'un siècle d'un simple comptoir de traite à une communauté autonome de 300 habitants. Pendant la moitié de cette période, elle demeure le point le plus occidental de la colonie où une population prend racine dans la vie pratique d'un pays aux frontières inconnues.

Au confluent des grandes routes qu'empruntent les explorateurs, les militaires et les populations amérindiennes, l'île joue souvent le rôle de point de ralliement pour ceux qui se dirigent vers les forts et les établissements français à l'intérieur du continent, dont les plus connus sont les forts Frontenac, Michillimakinac et Détroit.

C'est ainsi que s'organise un lieu de vie dynamique où se croisent des gens aux multiples destins: soldats, esclaves, marquise, évêque, commerçants, meuniers, fermiers, missionnaires, aubergiste, bûcherons, voyageurs...

Un petit nombre demeurent sur place et forment un noyau dont les descendants habitent encore aujourd'hui l'île Perrot. Les autres se dispersent, fondent Détroit, découvrent l'Ouest, descendent en Louisiane ou se rendent jusqu'à la baie d'Hudson.

Partons donc à la rencontre des Bourdonnais, Boyer, Cuillerier, Daoust, Déloge, de Repentigny, Deschamps, Hénault, Lafleur, Lalonde, Leduc, Lefebvre, Monpetit, Poirier, Potvin, Réaume, Trottier qui façonneront l'Amérique française.


Spécialiste des communications, codirectrice du Laboratoire d'analyse de presse Caisse Chartier de la Chaire de relations publiques et communication marketing de l'Université du Québec à Montréal, auteure, journaliste et femme d'affaires, Lise Chartier a fondé la Société d'histoire et de généalogie de l'île Perrot. Passionnée par les lieux patrimoniaux de cette île, elle milite au sein de plusieurs organisations pour les préserver et les promouvoir.

Table des matières

L'île Perrot. 1672-1765 1
Remerciements 7
Avant-propos 9
Chapitre 1: Introduction à l’île Perrot 11
Chapitre 2: L’île Perrot de 1535 à 1703 17
Chapitre 3: Le seigneur Joseph Trottier-Desruisseaux et sa famille 31
Chapitre 4: Joseph Trottier-Desruisseaux, voyageur et marchand 44
Chapitre 5: La seigneurie sous Joseph Trottier-Desruisseaux 56
Chapitre 6: Françoise Cuillerier et sa famille 76
Chapitre 7: Le dynamisme de Françoise Cuillerier 88
Chapitre 8: Françoise Cuillerier, seigneuresse 109
Chapitre 9: Premier recensement : l’Aveu et dénombrement de 1724 128
Chapitre 10: Le recrutement de 1725 à 1739 147
Chapitre 11: Le boom immobilier des années 1740 163
Chapitre 12: La seigneurie en péril 189
Chapitre 13: La succession de Françoise Cuillerier 203
Chapitre 14: L’année 1765 : recensement et cartographie de la seigneurie 227
Bibliographie et ressources documentaires 248
Notes 256
Table des matières 269

Voir toute la table des matières

Ce livre a fait parler de lui :

  • En plus d'être bien au courant de l'histoire, Lise Chartier a dû la résumer dans un seul document. Sa plume fait rêver et fait sentir la présence des ancêtres ayant peuplé cette île comptant 300 personnes en 1765, dont 65 chefs de famille.

  • Les recherches de Lise Chartier sont à l'image de l'envergure de Françoise Cuillerier. Dans ce livre, l'auteure fait connaître l'histoire méconnue de ces terres et des gens qui l'ont habitées. La vie de cette femme, de sa famille, de sa progéniture et des ses maris y est décrite avec un souci tout particulier des dates. Bien des familles pourront y découvrir leurs ancêtres et de nombreux détails sur la vie des premiers Canadiens. Ainsi, deux cent cinquante ans après sa mort, Françoise Cuillerier aura trouvé une alliée pour la faire revivre dans l'île qu'elle aura tant chérie.

  • Lise Chartier a fondé la Société d'histoire et de généalogie de l'Île Perrot. Dire qu'elle est passionnée de l'Île est un euphémisme. Elle le prouve avec un album super documenté sur l'Histoire de cette localité. Elle rappelle que durant un demi-siècle c'était en Nouvelle- France le point le plus occidental de la colonie. Le livre, outre qu'il soit abondamment documenté est également fort bien illustré. Saluons l'immense travail de recherche.

  • Un ouvrage fouillé sur l'histoire de l'Île Perrot.

  • Explorant toutes les sources disponibles, l'auteure retrace et analyse avec minutie un nombre incalculable de contrats de toutes sortes tissant les liens qui unissent tous ces contractants - une somme de travail colossale.


    Après la lecture de cet ouvrage, nul ne pourra plus traverser ce site enchanteur sans qu'un nom, un lieu, une anecdote ne lui rappellent un moment de la vie ou de l'histoire de ces pionniers.

Auteur

Autre ouvrage

Suggestions