Livraison gratuite au Québec à l’achat de 2 livres et plus Panier (0) Aide

Marie-Catherine Peuvret

Veuve et seigneuresse en Nouvelle-France, 1667-1739

  • 24,95 $PapierISBN: 9782894484180
  • 18,99 $PDFISBN: 9782896643950

    Le format PDF est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier PDF.

Marie-Catherine Peuvret naît à Québec, au XVIIe siècle, dans une famille liée au pouvoir colonial. À seize ans, elle épouse Ignace Juchereau Duchesnay, également issu d’une prestigieuse lignée qui a fait ses marques en Nouvelle-France. Les jeunes époux reçoivent en "cadeau de mariage" la seigneurie de Beauport, l’une des plus anciennes au pays. C’est sur ces terres, à proximité de Québec, qu’elle donnera naissance à dix-sept enfants. Veuve à l’âge de quarante-huit ans, elle aurait pu laisser ses fils administrer la seigneurie, mais en préserve la gestion, bien au-delà de leur majorité. Seigneuresse, elle entre maintes fois en conflits : avec les seigneurs ecclésiastiques voisins, avec les notables de sa seigneurie, mais aussi avec certains membres de sa propre famille. Entêtement ou lutte pour affirmer sa position ? Pour préserver son statut social et la jouissance de ses droits dans une société hiérarchisée et patriarcale, la veuve Duchesnay apparaît déterminée dans ses actions et dans ses relations.

Tant au point de vue de l’histoire sociale de la Nouvelle-France que de l’histoire locale beauportoise, la seigneuresse Marie-Catherine Peuvret demeure méconnue. Comme nombre de femmes de l’histoire de la Nouvelle-France, son destin est passé inaperçu à côté de celui de ses contemporains de sexe masculin. À Beauport, où elle réside durant six décennies jouant un rôle très actif, elle reste dans l’ombre de ses prédécesseurs et successeurs (Robert et Joseph Giffard ainsi que les Juchereau). Pourtant, cette femme de caractère offre une illustration fascinante des pouvoirs conférés aux veuves dans ce monde où les femmes étaient sous tutelle masculine, mais aussi des difficultés auxquelles devaient faire face celles qui choisissaient de les exercer.

Table des matières

Marie-Catherine Peuvret 1
Abréviations 11
Préface 13
Avant-propos 15
Prologue 19
CHAPITRE 1: Famille et enfance 25
CHAPITRE II: Beauport et ses seigneurs au XVIIe siècle 47
CHAPITRE III: Épouse et mère 61
CHAPITRE IV: Seigneuresse de Beauport (1715-1738) 95
CHAPITRE V: Une seigneuresse belliqueuse? 141
CHAPITRE VI: Une fin de vie tourmentée (1737-1739) 163
Postérité 187
Bibliographie 193
ANNEXES 205
Notes 225
Liste des encadrés et annexes 247
Liste des illustrations 249
Index des noms et des lieux 251
Table des matières 259

Voir toute la table des matières

Ce livre a fait parler de lui :

  • Quel personnage. Chapeau à M. Grenier pour le travail de bénédictin qu'il a mis à reconstituer ce que pouvait être le quotidien d'une mère monoparentale responsable d'une si grosse marmaille.

  • ...en plus de s’appuyer sur une documentation solide, c’est un ouvrage plaisant qui se lit facilement.

  • Benoît Grenier a le mérite de lever le voile sur la vie d’une femme de l’élite de la colonie et, aussi, de permettre au lecteur de mieux comprendre le fonctionnment du régime seigneurial de l’époque


    L’auteur de ce livre est un historien chevronné, ce qui rend son texte très clair et solide. Aussi, il donne au lecteur des informations complémentaires pertinentes dans des notes explicatives insérées au travers du texte.

Auteur

Autre ouvrage

Suggestions