Livraison gratuite au Québec à l’achat de 2 livres et plus Panier (0) Aide

Voyage au Canada | éd. luxe

dans les années 1806, 1807 et 1808

  • Livre non disponible.

Il a été imprimé 800 exemplaires sur papier Rolland naturel lisse 120M avec un cahier en couleurs de 8 pages sur papier Gusto Gloss 200M inséré au milieu de l’ouvrage. Les 100 premiers exemplaires ont été numérotés et assemblés avec une reliure caisse à dos rond et tranchefile. Les numéros 1 à 25 ont été réservés au directeur de la collection.

Depuis belle lurette, les Travels de John Lambert sont devenus des ouvrages de collection. Les gravures se transigent à prix d'or, surtout celle de la carriole; son texte est constamment cité par les historiens anglophones et francophones et pourtant il n'existait pas, jusqu'à aujourd'hui, de traduction française.

Militaire de formation et artiste dans l'âme, Lambert s'était bien préparé à son voyage en Amérique. Le fier Britannique voulait voir comment les uns assumaient leur indépendance et comment les autres vivaient leur conquête. « Les Canadiens français constituent un peuple tranquille et inoffensif, constate-t-il. Ils se contentent de peu. […] Ils apprécient les valeurs et les avantages du gouvernement sous lequel ils vivent. Auparavant pauvres et opprimés, ils ont accédé, depuis la conquête, à une vie aisée et indépendante. » John Lambert sait bien qu'il y a deux côtés à une médaille. Ce n'est jamais tout à fait blanc ou noir.

Tout l'intéresse. Il a bien son petit bagage de préjugés, particulièrement sur la religion, et il ne manque pas de surprendre. Il dit ce qu'il pense et ce qu'il voit. Bien sûr, Lambert aborde les Canadiens de haut, ce qui ne l'empêche pas de les trouver sympathiques. Ils sont polis, se querellent rarement, « excepté quand ils sont ivres ». « Ils sont d'un naturel joyeux, paisible et amical ». Il décrit le pays et ses ressources; comme tous visiteurs européens, il s'arrête longuement à présenter les Indiens. Ceux-ci traversent une période sombre. Lambert le dit sans ménagement.

« Show, don't tell » est sa règle. C'est un visuel. Ses exceptionnelles gravures en témoignent bien sûr, mais aussi son récit. Il en met plein la vue. Le tout méritait un soin particulier. Avec cette édition, Voyage au Canada de John Lambert amorce une nouvelle carrière.

Table des matières

Voyage au Canada | éd. luxe 1
Préface: Conquête versus indépendance. Le sort des Canadiens et l’essor des Américains. 7
John Lambert, portraitiste doué 17
CHAPITRE I: Des grands bancs de Terre-Neuve jusqu’à Québec 23
CHAPITRE II: La ville de Québec 31
CHAPITRE III: Aperçus de l’histoire de Québec 45
CHAPITRE IV: Les principales institutions de Québec 59
CHAPITRE V: Les biens de consommation à Québec 69
CHAPITRE VI: Aspects de l’approvisionnement et des métiers 81
CHAPITRE VII: Le climat du Bas-Canada 93
CHAPITRE VIII: La production agricole 107
CHAPITRE IX: La population, son habitat, son mode de vie 115
CHAPITRE X: Aspects des moeurs, de l’éducation et du caractère de l’habitant 129
CHAPITRE XI: Régime parlementaire, droit, fiscalité 139
CAHIER COULEUR 157
CHAPITR XII: Le commerce dans le Bas-Canada 165
CHAPITRE XIII: Le commerce extérieur 179
CHAPITRE XIV: La société urbaine du Bas-Canada 197
CHAPITRE XV: Divertissements, modes,aspects de l’habitation 213
CHAPITRE XVI: La littérature, les arts et le journalisme 227
CHAPITRE XVII: La question religieuse 235
CHAPITRE XVIII: Les Indiens 245
CHAPITRE XIX: L’aspect physique du Bas-Canada 265
CHAPITRE XX: Quelques éléments de la faune 279
CHAPITRE XXI: Curiosités de la flore 285
CHAPITRE XXII: De Québec à Trois-Rivières 291
CHAPITRE XXIII: La ville de Trois-Rivières 299
CHAPITRE XXIV: La ville de Montréal 321
Extraits du second volume de l’édition de 1813 où Lambert raconte son retour au Bas-Canada 349
Bibliographie 353
Index 355
Liste des illustrations 365
Table des matières 367

Voir toute la table des matières

Auteur

Autre ouvrage