Livraison gratuite au Québec à l’achat de 2 livres et plus Panier (0) Aide
  • 19,95 $PapierISBN: 9782897913205
  • 9,99 $PDFISBN: 9782897913212

    Le format PDF est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier PDF.

  • 9,99 $ePubISBN: 9782897913229

    Le format ePub est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier ePub.

Au début du XXe siècle, les papetières ont hissé les forêts québécoises au rang des richesses naturelles incontour­nables. Les rivières constituaient souvent l'unique moyen d'acheminer le bois vers les usines, en le faisant flotter sur des eaux tumultueuses. C'était aux draveurs d'accomplir cette tâche difficile. Les accidents étaient, hélas, monnaie courante. Si certains y ont laissé leur vie, tous voulaient la gagner.

Raymonde Beaudoin brosse un tableau saisissant du quotidien des draveurs. À partir de leurs témoignages, elle décrit les manoeuvres des hommes dans les barges et le travail de ceux qui, sur la rive, remettaient les billots dans le courant. Loin du conte et de la légende, l'auteure propose une incursion dans un univers impensable aujourd'hui, un hommage à ces draveurs qui travaillaient de l'aube jusqu'à la nuit tombée.

Table des matières

Il était une fois des draveurs 1
Mise à l’eau 9
Salomon sur la Matawin 13
Vianney sur le réservoir Taureau 33
Roger, à Casey, d’un lac à l’autre 47
La Compagnie de flottage du Saint-Maurice 61
Gaspard sur la rivière L’Assomption 67
Roger à Charlemagne 83
La drave locale 89
À Saint-Come, le village voisin 95
La fin de la drave 97
Conclusion 101
ANNEXE 1 • Les raftmen 103
ANNEXE 2 • Chansons de draveurs 109
Bibliographie 115
Glossaire 117
Remerciements 123
Table des matières 127

Voir toute la table des matières

Ce livre a fait parler de lui :

  • « Raymonde Beaudoin nous invite à faire une incursion dans cet univers d'hier, rappelant à nos mémoires le courage de ces hommes qui faisaient vivre le billot dans le courant de nos tumultueuses rivières. Ce n'est pas une légende, non, c'est la réalité d'un autre temps, pourtant pas si loin de nous que l'autrice nous fait vivre. À lire absolument en mémoire de ces valeureux travailleurs. »
  • « Raymonde Beaudoin brosse un tableau saisissant du quotidien des draveurs. À partir de leurs témoignages, elle décrit les manœuvres des hommes dans les barges et le travail de ceux qui, sur la rive, remettaient les billots dans le courant. Loin du conte et de la légende, l'auteure propose une incursion dans un univers impensable aujourd'hui, un hommage à ces draveurs qui travaillaient de l'aube jusqu'à la nuit tombée. »
  • « Dans "Il était une fois des draveurs", un livre qu’elle consacre à ces travailleurs oubliés [les draveurs], Raymonde Beaudoin a rassemblé des documents et des récits sur ces hommes. [...] Comprendre l’exploitation dont souffraient les draveurs et le monde social auquel ils appartenaient, c’est aussi mieux cerner les conséquences de l’exploitation des forêts. »
  • « C'est fort intéressant. [...] Les gens de la drave, ceux qui ont appris, qui ont développé un langage [...] et qui ont appris comme ça un travail à la dure, extrêmement difficile, puis à se débrouiller et qui ont contribué aussi à l'essor du Québec... »
  • « Dans Il était une fois des draveurs, l’autrice se base sur de nombreux témoignages pour nous faire naviguer dans le quotidien de ces hommes qui accomplissaient le difficile travail d’acheminer des billots de bois vers les usines, en les guidant sur des eaux tumultueuses. »
  • « Un ouvrage étoffé, bien détaillé et très intéressant. [...] Raymonde Beaudoin est une auteure à surveiller, car j'aime beaucoup sa plume et l'accessibilité de ses écrits. »
  • « Pour en savoir d'avantage sur ce métier passionnant que fût [la drave]. [...] On [lit] ça avec passion. »
  • Il s'agit peut-être de la plus grande qualité de l'autrice que de nous faire voir des images et vivre des sensations comme si nous étions sur la rivière. L'importante iconographie du livre y est certainement pour quelque chose également. [...] Le rôle du livre étant avant tout de présenter et célébrer la mémoire des hommes ayant pratiqué la drave, c'est mission accomplie. Par ses livres, [Raymonde Beaudoin] donne un portrait global du métier, mais avant tout, elle apporte une dimension humaine tout aussi grande que les risques encourus par ces homme de chez nous.

Auteur

Autres ouvrages

Suggestions