Nos livres font parler d'eux

Cher Émile

...notre héros vient de quitter son amoureux du moment, le fameux Émile auquel sont adressées toutes les lettres, après une longue relation. Mais l’amour n’était plus au rendez-vous, ou du moins, avait-il été gâché par les crises et les maladresses. Éric Simard passe au scalpel les raisons de cet échec, le sentiment d’abandon, le rejet. Il analyse le manque d’estime de soi, la volonté de tout accepter pour espérer se faire aimer, la perte de l’identité. Et le bilan est effroyablement désespéré. C’est sans doute l’occasion des pages les plus noires du récit, alors que l’on doute que tout espoir puisse un jour être de nouveau permis. Dans la seconde partie du roman, l’auteur s’attarde sur deux relations qu’il a entreprises quasiment coup sur coup après sa rupture avec Émile. Là encore, il lui raconte tout. Comment il a cru se sauver dans des bras nouveaux, comment ces deux histoires se ressemblaient en bien des points, comme une spirale pathologique et aveugle, et comment il a fini par se perdre encore plus au lieu de remonter la pente. Éric Simard nous livre ici une analyse méticuleuse du sentiment amoureux associé à la torture morale et à l’acceptation de l’inacceptable. Et puis voilà, que le soleil se lève à nouveau sur la vie. L’auteur finit par s’en sortir et suit un lent parcours vers la lumière.

Pierre Sadulcci, La Référence

Joseph-Elzéar Bernier

Un bel ouvrage et de la belle ouvrage!

Madame Saint-Pierre ne cherche pas à séduire ni à épater. Elle s’applique à raconter, décrire et expliquer avec rigueur et clarté. Ce style impitoyablemement dépouillé d’émotion et de fantaisie désoriente, dans le flot actuel de la littérature où chacun-chacune surenchérit d’originalité frelatée et de spontanéité rectifiée.

André Pelletier, Pastorale Québec

Champlain

Ce livre de près de 400 pages et de dimensions exceptionnelles doit être lu, comme tout volume de référence, bien appuyé sur une table mais c’est le sacrifice auquel il faut consentir pour la qualité exceptionnelle de l’édition.

...cet ouvrage sur Champlain est un outil essentiel de référence pour quiconque désire mieux connaître l’importance de ce personnage exceptionnel à l’aube des fêtes du quatre centième anniversaire de la ville de Québec.

Michel Pagé, Pastorale Québec

Art sacré en Amérique française (L’)

Ce livre suscite notre curiosité et enrichit nos connaissances, parfois limitées, sur l’origine de toutes ces richesses qui ornent nos églises. C’est vraimenrt un héritage à préserver et à promouvoir. Bonne visite!

Monique Bédard Grégoire, Pastorale Québec

Col romain et culottes de tôle

Voilà un témoignage fort bien écrit, où l’on peut voir comment un religieux de la jeune trentaine découvre le monde, plus particulièrement marqué qu’il est par la beauté féminine mais aussi par l’engagement citoyen.

André Gaulin, Québec français

Terra Nostra | English

Terra Nostra, then, covers a wide range of maps created over several centuries by diverse methods. Murray writes that he thinks he has the best job in the world, working all day long with national treasures, and his enthusiasm spills over into his writing. Although highly selective in its topics, the book is well written and visually splendid, a refreshingly different perspective on the story of our land.

Derek Hayes, The Globe and Mail

Joseph-Elzéar Bernier

La biographie préparée par Marjolaine Saint-Perre,très illustrée, fourmille de détails et s’appuie sur une documentation exhaustive.

Louise Chevrier, Histoire Québec

Marie-Catherine Peuvret

...en plus de s’appuyer sur une documentation solide, c’est un ouvrage plaisant qui se lit facilement.

Louise Chevrier, Histoire Québec

Odyssée de La Moricet (L’)

Roger Morissette a choisi de raconter l’origine de sa famille et la venue de trois cousins Morisset en Nouvelle-France sous forme de récit romancé.
Il étoffe ainsi la généalogie familiale d’un récit par plusieurs sujets: l’engagement, la course des bois, la construction de moulin, etc.
Bonne idée d’avoir écrit l’épopée familiale sous cette forme qui intéressera un plus large public que les seuls descendants Morissette.

Louise Chevrier, Histoire Québec

Rodolphe Mathieu, 1890-1962

Voilà un livre qui deviendra vite indispensable.

Jean-Pierre Pinson, Revue d’histoire de l’Amérique française

Col romain et culottes de tôle

L’encre s’écoule de la plume d’un maître. De beaux traits d’esprit parsèment l’histoire.

Suzie Gough, Graffici

Cher Émile

Je vous convie à lire l’excellent roman de Éric Simard, un rendez-vous avec l’émotion pure, un grand dérangement intérieur qui suscite l’espoir et la force de renaître


Lisez la critique complète dans la section livre de la revue RG.
RG

Richard Chartier, RG

Mourir pour renaître à la vie

À la lecture de ce livre, on a l’impression d’être un peu voyeur. La douceur et la dureté des mots se côtoient sans compromis. La vie d’un homme nous est racontée; une vie où la douleur intense a régné pendant des décen- nies sans se manifester jusqu’au jour où... et pourtant, ce passionné de la vie qu’est Eddy Bisson ne soupçonnait rien.

Diane Fortin, Le Murmure des Affluents

Rousseau de Pohénégamook (Les)

L'ouvrage, fait avec grand sérieux, est constitué de huit chapitres, qui commence par l'ancêtre qui va se mettre au service d'un seigneur de l'Île d'Orléans, Jean-Baptiste Peuvret Demesnu et de Gaudarville, ouf! Nous tombons en arrêt devant la somme de travail que celà a dû demander. Les Rouseau savent maintenant d'où ils viennent.

Daniel Rolland, Culture Hebdo.com

Canadiens en Guyane

L'historien Robert Larin nous raconte de façon captivante  cette migration qui nous a tant fait perdre au chapitre de notre développement démographique.

Daniel Rolland, Culture Hebdo.com

Monsieur Livre

Yves Gauthier brosse, de quelqu’un qu’il connaît, un portrait à la fois sympatique et sans complaisance, qui permet de saisir les multiples et étonnantes dimensions de celui qui fut bien plus que Monsieur Livre....

Léo Beaudoin, Montréal en tête