Livraison gratuite au Québec à l’achat de 2 livres et plus Panier (0) Aide

Annedda (L')

L'arbre de vie

  • 15,00 $PapierISBN: 9782894485910
  • 10,99 $PDFISBN: 9782896645435

    Le format PDF est un fichier électronique du livre, qui pourra être téléchargé sur votre poste, le téléchargement sera possible pour les 48 heures suivant l’achat. Votre nom ainsi que le copyright apparaîtront en filigrane et en bas de chaque page du fichier PDF.

Au XVIe siècle, apparaît dans la science botanique un nouvel arbre de vie. Il provient du Canada et des Amérindiens. L'engouement pour cet arbre de vie est tel qu'il se répand à une vitesse fulgurante et se retrouve rapidement dans tous les pays de l'Europe occidentale.

Cependant, les raisons de cette appellation et l'identité de l'espèce concernée se sont rapidement perdues, même si des spécimens ont été remis au roi François 1er et ont été transplantés dans ses jardins de Fontainebleau.

En fait, à l'hiver 1536, cet arbre a guéri du scorbut l'équipage de Jacques Cartier installé à Stadaconé (Québec). Redonner à cet arbre son nom « annedda », reconstituer son identité et rappeler ses vertus, c'est reconnaître aux Premières Nations d'Amérique du Nord leur apport à notre civilisation.


Sortie prévue en librairie le 8 septembre 2009.


Professeur retraité de l'Université Laval, Jacques Mathieu est spécialiste d'histoire de la Nouvelle-France et des mémoires collectives. Il a mené plusieurs travaux de recherche en collaboration avec des chercheurs de différentes disciplines. Aux éditions du Septentrion, il a fait paraître Entre poudrés et pouilleux (2008), Les Plaines d'Abraham, le culte de l'idéal (1993) et L'Occupation des terres dans la vallée du Saint-Laurent (1991). Il est également l'auteur du livre Le premier livre de plantes du Canada (PUL, 1990).

Table des matières

L'Annedda 1
Notes liminaires 7
CHAPITRE 1: Les mythologies 13
CHAPITRE 2: La rencontre de deux mondes 19
CHAPITRE 3: Des savoirs perdus 45
CHAPITRE 4: L’arbre de vie 73
CHAPITRE 5: Les vertus de l’annedda 113
Conclusion: Enjeux d’hier et d’au jourd’hui 141
Appendices 145
Petrus BELLONIUS (Pierre Belon): Le Thuya 147
Petrus BELLONIUS (Pierre Belon): Le Pin maritime 154
Petrus BELLONIUS (Pierre Belon): Les deux Sabines 163
Rembertus DODONAEUS(Rembert Dodoens): Le Thuya ou Cyprès silvestre d’après Théophraste et d’autres 172
Rembertus DODONAEUS(Rembert Dodoens): L’arbre appelé l’Arbre de Vie 175
Carolus CLUSIUS (Charles de L’Écluse): L’Arbre de Vie 178
Bibliographie 181

Voir toute la table des matières

Ce livre a fait parler de lui :

  • Telle que racontée par Jacques Mathieu, l'histoire de L'Annedda a quelque chose de trépidant. L'incroyable histoire de cet arbre est savamment racontée par l'historien, qui commence par remonter aux sources d'une autre perte de mémoire.

  • En bon détective, oh! pardon, en bon historien à qui se présente un sujet problématique, Jacques Mathieu nous entraîne dans une enquête pleine de rebondissements ou, pour mieux dire, dans une quête érudite de la vraie nature de cet arbre de vie.


    L'enquête historique est conduite avec mesure et passion.

  • La structure du livre ressemble à celle d'un roman policier appliqué à la botanique, l'auteur examinant attentivement toutes les sources premières et les interprétations qui ont prévalu au cours des siècles.


    Jacques Mathieu résout une énigme pluriséculaire en même temps qu'il revalorise le savoir médicinal amérindien longtemps refoulé dans le rapport colonial.

  • Rédigé sur le mode de l'investigation, l'ouvrage de Mathieu expose méthodiquement le raisonnement guidant les recherches de l'auteur sur les traces de l'identité de l'annedda. Le résultat est vivant et captivant. À partir des sources de première main, Mathieu entreprend une passionnante enquête historique, considérant chaque indice, chaque piste, expliquant chaque étape de son cheminement.


    Les arbres ont définitivement une histoire, et celle de l'annedda, racontée par Jacques Mathieu, est fascinante. Ce petit livre démontre la pertinence de questionner certaines idées reçues et d'élargir la recherche à d'autres disciplines scientifiques. Plus encore, l'acte de mémoire proposé par l'historien renouvelle les connaissances des vertus de ce conifère et de la contribution amérindienne au savoir occidental.

  • On ne peut rien reprocher à la recherche de Mathieu, qui montre une fois de plus sa connaissance de première main de l'époque et des personnages dont il traite.

  • Avec ce livre, Jacques Mathieu, spécialiste d'histoire de la Nouvelle-France et des mémoires collectives, met en lumière une facette particulière de l'importante contribution des nations amérindiennes à notre histoire. L'auteur cherche à lever le voile sur l'identité de cet arbre, qui a guéri l'équipage de Jacques Cartier du scorbut en 1536 pour ensuite se répandre comme une traînée de poudre dans tous les pays d'Europe occidentale. Pour ce faire, il remonte jusqu'aux origines de son nom, s'intéresse à ses vertus, déterre des savoirs oubliés et évoque son destin, marqué par la rencontre de deux mondes.