Nos livres font parler d'eux

Mission New Liverpool

Julie S. Doyon, plonge le lecteur dans les années qui ont vu naître ce hameau anglican marquant l’âge d’or des chantiers navals au Québec. Elle lui fait aussi découvrir les travailleurs et leurs familles qui l’ont habité pendant des décennies ainsi que des aspects méconnus de leur quotidien et de leur héritage culturel. Cartes, images, photographies d’époque et archives illustrent abondamment l’ouvrage.

Caroline Fortin, Continuité

Paix, malgré tout. Un siècle de réflexions et d'actions contre la guerre (La)

Je dois vous avouer que j'ai aimé ce livre de moins de 200 pages, qui est très éducatif, instructif et intéressant, certaines personnes disent que l'histoire est rébarbative, je vous le dis qu'avec cet ouvrage, vous allez aimer l'histoire. Carl Bouchard a fait un merveilleux travail afin de nous donner un essai étoffé, historique et divertissant sur un sujet plutôt négatif et conflictuel, voilà pourquoi cette lecture me donne de l'espoir pour l'avenir.

Martine Lévesque, Les Mille et une pages LM

Persistances seigneuriales

Ce qui fait la richesse du livre, c'est que Benoît Grenier a vraiment été à la rencontre des gens qui ont été témoins du régime seigneurial [...] Comme c'est un livre superbement illustré, on est capable de voir les gens qu'il a rencontré, les objets qui lui ont été présentés, donc c'est un ouvrage intéressant pour être capable de revoir l'histoire du XIXe et du XXe siècle sous un autre angle.

Alex Tremblay-Lamarche, Chéri(e) j'arrive (CHYZ)

Manuels scolaires sous la loupe de l'historien (Les)

C'est un ouvrage qui nous permet d'en savoir plus sur l'histoire de l'éducation au Québec, l'évolution des disciplines [...] et l'évolution des manuels scolaires.

Alex Tremblay-Lamarche, Chéri(e) j'arrive (CHYZ)

Parizeau

Un ouvrage qui est superbement illustré parce qu'on présente des objets de collection, tout plein de photos d'archives [...] [Parizeau] va vous intéresser si vous vous intéressez à l'histoire politique du Québec bien entendu, mais aussi si vous vous intéressez aux communications, le marketing et objets liés au politique.

Alex Tremblay-Lamarche, Chéri(e) j'arrive (CHYZ)

Île aux démons (L')

Contrairement aux îles Moukmouk, qui existent bel et bien (elles sont ancrées dans un lac abitibien), ces « mirages » sont des mers chimériques, des cités introuvables (qui ne sont pas encore les « villes de papier » qu’inventaient délibérément certains cartographes pour protéger leur travail du plagiat), bref, des aberrations reproduites pendant des siècles et décrites dans des textes !

Carolyne Parent, Le Devoir

Persistances seigneuriales

Une lecture intéressante, éducative, son ouvrage est un travail de quelques années de recherche et nous comprenons bien, pourquoi. C'est une œuvre étoffée, avec de la documentation, des articles qui permettent de suivre tout le travail de Benoit Grenier durant une dizaine d'années. Il nous offre un livre remarquable et superbe qui m'a vraiment plu, je trouve cela exaltant, fascinant et passionnant de suivre ma quête et mes apprentissages concernant l'histoire du Québec.

Martine Lévesque, Les Mille et une pages LM

Site archéologique du palais de l'intendant à Québec (Le)

Bien plus qu'une histoire du site, cet ouvrage s'impose comme un outil de vulgarisation de l'archéologie. Le lecteur y découvre différentes méthodes d'analyse. Celles-ci sont présentées avec une habile vulgarisation qui n'est pas sans rappeler la vocation du site qui sert de chantier-école depuis 1982.

Julie April, Quebecensia

Irma s'en va-t-en guerre

« C'est une histoire vraiment inspirante, bien écrit. Ça se dévore ce livre-là »

Alex Boissonneault, Première heure (SRC Québec)

XIXe siècle américain. De la déportation des Autochtones à la guerre civile (Le)

Dernier-né de la série, Le XIXe siècle américain est un morceau de choix. Pour présenter la violente jeunesse de la nation états-unienne, Mylène Desautels, professeure d’histoire au collégial, met sous les projecteurs et des événements phares qu’elle contextualise efficacement et allègrement.

Louis Cornellier, Le Devoir

Revue d'histoire de la Nouvelle-France, No 2

Cette revue est vraiment passionnante! C’est l’une des meilleures revues d’histoire que j’ai pu lire.  Les rubriques récurrentes sont intéressantes et ce dossier spécial était passionnant. J’ai appris beaucoup de choses sur la vie quotidienne coloniale, les liens entre les gens dans les communautés, les croyances de l’époque, l’évolution de la « chasse aux sorcières » et son application dans les procès et la justice de l’époque, ici, après les procès retentissants d’Europe et de Salem par exemple.

Geneviève, Mon coussin de lecture

Amour à 10 sous (L')

L’Amour à 10 sous est un ouvrage fort à propos dans l’historiographie actuelle. L’étude mélange savamment littérature et histoire culturelle. L’analyse est rigoureuse et témoigne d’une étude approfondie du corpus choisi. [...] cette histoire de contes de fées des temps modernes permet d’ouvrir une fenêtre sur l’avènement de la culture de masse au Québec ainsi que sur les valeurs et préoccupations des relations amoureuses au cours de la période d’après-guerre.

Émilie Girard, Études d'histoire religieuse

Mission New Liverpool

Quel beau moment, j'ai passé en lisant ce beau livre enrichi et instructif sur l'histoire de la communauté anglicane et de son église de New Liverpool. C'est un merveilleux livre que Julie S. Doyon nous présente est remarquable et bien réalisé, c'est un travail inestimable de recherche, de compilation, de consultation qui a permis d'offrir un œuvre si richement garni et explicite qui permet de retracer l'implantation de cette communauté et de son église. Je vous recommande ce livre et j'espère que dans les écoles au sein du programme de l'histoire du Québec pourra référer aux jeunes et aux moins jeunes ce livre.

Martine Lévesque, Les Mille et une pages LM

Amour à 10 sous (L')

Une lecture intéressante, qui permet de comprendre la réalité des histoires d'amour québécoises. Dans L'amour à 10 sous, on voit que le cœur et l'argent sont inséparables, indivisibles et insécables.

Martine Lévesque, Les Mille et une pages LM

Duplessis est encore en vie

[...] Pierre B. Berthelot cherche à expliquer le décalage entre l'historiographie qui tente depuis longtemps de nuancer le duplessisme et la mémoire populaire qui entretient l'image de la Grande Noirceur. [...] [Duplessis est encore en vie] a le mérite incontestable d'avoir su inviter la société québécoise à s'intéresser à de nouveaux chapitres de notre passé qu'on pouvait croire définitivement clos et enterré.

Alexandre Dumas, Revue d’histoire de l’Amérique française

Pêcheur normand, famille métisse

C'est l'histoire d'une famille euro-canadienne depuis ses origines normandes jusqu'à son intégration à l'une des branches de la société autochtone du Nouveau-Monde, celle des Micmacs. [...] Comeau anime tout un pan de la fresque économique et sociale de la Nouvelle-France. Pour ce faire, il donne vie à la famille Mallet en respectant le récit linéaire, où la trame historique se déroule suivant l'ordre du temps.

Mario Mimeault, Revue d’histoire de l’Amérique française

George M. Brewer et le milieu culturel anglophone montréalais

Les auteurs ont fait preuve d'un grand esprit de synthèse pour rendre compte du parcours professionnel de Brewer [...] L'ouvrage de Huston et Lefebvre ajoute donc de précieuses informations à cette autre histoire culturelle montréalaise qu'il faudra bien un jour constituer.

Esther Trépanier, Revue d’histoire de l’Amérique française

Empire face aux Renards (L')

[Raphaël Loffreda] innove en abordant le conflit en dehors de son seul cadre colonial, se tournant également vers sa gestion métropolitaine. Au-delà des mouvements et actions militaires, la guerre des Renards sert également à Loffreda de prétexte pour examiner la consolidation du territoire par l'information circulant à l'intérieur de la colonie, mais aussi entre la vallée du Saint-Laurent, la Louisiane et Versailles. [...] ce livre s'insère parmi les incontournables pour bien cerner la complexité et le contexte des violences coloniales commises contre les Renards.

Joseph Gagné, Revue d’histoire de l’Amérique française

Histoire des politiques culturelles au Québec, 1855 à 1976

L’ouvrage est ambitieux dans sa couverture chronologique – 120 ans – et il embrasse à la fois les contextes changeants et les axes de longue durée. C’est de l’histoire administrative, avec les budgets et organigrammes qui balisent le sujet. De l’histoire incarnée aussi, qui sait que toute politique a sa source et ses retombées dans des personnes : ministres et fonctionnaires, lobbyistes et citoyens, journalistes et écrivains, gens d’affaires, artistes de la scène ou de l’atelier. L’œuvre du professeur Harvey se démarque par une prose limpide. L’iconographie est abondante et évocatrice; la documentation, rigoureuse. Enfin, le livre impressionne par sa sérénité historiographique : il recrée l’élan accompagnant la création du ministère des Affaires culturelles, en 1961, sans négliger les avancées du siècle précédant la Révolution tranquille. Savoir faire la part des choses, telle est la marque d’une belle œuvre historique, et cette Histoire des politiques culturelles en est assurément une.

Prix d'histoire politique 2023, Société historique du Canada

Sir Henri-Gustave Joly de Lotbinière

Desrochers mobilise très habilement son corpus de sources, notamment la correspondance. Son appareil de notes s'avère tout à fait impeccable et efficace. Rédigé dans une langue irréprochable et un style très fluide, le texte fourmille d'anecdotes et de détails sans jamais perdre le fil du réct. [...] Un premier ministre improbable constitue un livre remarquable et d’une lecture agréable qui passionnera les amateurs d’histoire politique et qui fournira un beau matériau de base aux chercheurs. On ne peut que souhaiter la publication d’autres biographies de ce genre sur les hommes politiques québécois du 19e siècle.

Justin Richard Dubé, Revue d’histoire de l’Amérique française

Prisonnier à Bordeaux

Je ne connaissais pas le journaliste Adolphe Nantel (1886-1954) avant de lire le récit de sa vie dans Prisonnier à Bordeaux (Septentrion, 2023, 186 pages). Cet ouvrage inattendu et passionnant est le fruit du travail de Dominique Nantel Bergeron, petite-nièce du journaliste.

Louis Cornellier, Le Devoir

Histoire des politiques culturelles au Québec, 1855 à 1976

On trouve donc dans [...] l’ouvrage un rassemblement impressionnant de faits historiques et de saisies synthétiques des politiques (parfois par les bribes auxquelles elles se résument) donnant un tableau vivant de cette évolution du regard porté sur les politiques culturelles pendant près de deux siècles.

Jean-François Côté, Recherches sociographiques

Il était une fois des draveurs

L’intérêt [d'Il était une fois des draveurs] est de valoriser des témoignages et une culture dont les traces se font de plus en plus discrètes dans le paysage social. L’ouvrage présente plusieurs qualités sur les plans ethnologique et géographique pour les chercheur·e·s et étudiant·e·s intéressé·e·s soit par la thématique forestière, les régions de Lanaudière et de la Mauricie, soit par les représentations de l’hydrologie.

Maude Flamand-Hubert, Recherches sociographiques

Revue d'histoire de la Nouvelle-France, No 2

Si vous voulez faire un voyage vraiment déroutant, voir et découvrir un autre monde, lisez le plus récent numéro de la Revue d’histoire de la Nouvelle-France, dont le dossier est consacré à la présence de la magie et de la sorcellerie en nos terres à cette époque. Vous serez renversés.

Louis Cornellier, Le Devoir

Prisonnier à Bordeaux

À la suite de six mois passés en prison, Adolphe Nantel raconta la vie derrière les barreaux dans le Montréal des années 1930.

Jean-François Nadeau, Le Devoir

Parizeau

Il s’agit ici d’un ouvrage de très belle facture, qui constituera certainement, à son tour, un document de référence à propos de l’histoire politique moderne du Québec.

Gaétan Bélanger, Nuit blanche

Une histoire du Québec racontée par Jacques Lacoursière

Une histoire du Québec fait avec justesse état de tous les événements marquants survenus dans la Belle Province, depuis le premier voyage de Jacques Cartier au Nouveau Monde, en 1534, jusqu’à l’aube du XXIe siècle, où l’auteur constate une division du peuple québécois quant à son avenir. Jacques Lacoursière en présente un résumé relativement succinct mais complet, en multipliant les citations pertinentes et les détails accrocheurs.

Jean-Guy Hudon, Nuit blanche

Appel de l'Ouest (L')

Le texte n'est pas simplement synthèse. En plus d'expliquer ce qui s'est passé, le comment et le pourquoi, soit, la grande trame narrative menant à l'époque et au projet politique de Louis Riel, [Renée Joyal] présente l'historique et le contexte qui permit l'affirmation et la suppression du chef métis. [...] L'Appel de l'Ouest est à la fois détaillé et intelligible, autant pour les historiens de formation à la recherche d'une brève histoire du fait français dans l'Ouest que pour les non-initiés qui aimeraient en savoir pus à propos de l'ethno-génèse métisse.

Émilie Pigeon, Les Cahiers de lecture de L’Action nationale

Parizeau

Un livre qui a quelque chose de dynamique, avec de nombreuses illustrations, citations, dessins, photos et moults rappels historiques. En près de 200 pages, le tour d'horizon de la carrière de Jacques Parizeau me semble en révéler les grands traits. En misant sur la communication, Lavigne démontre les efforts qui ont été faits pour rapprocher, réduire cet écart entre l'homme politique et le citoyen.

David Crête, Les Cahiers de lecture de L’Action nationale