Nos livres font parler d'eux

Augustin-Norbert Morin, 1803-1865

...cette première biographie critique veut faire connaître au public celui qui peut être qualifié d’illustre méconnu de notre histoire.

Sans ancun doute, Augustin-Norbert Morin méritait d’être mieux connu qu’il ne l’est. L’étude de Jean-Marc Paradis lui rend, me semble-t’il, justice,

Léo Beaudoin, Montréal en tête

Eugène Brosseau

...Janson montre bien comment la boxe, au début du siècle, représente à Montréal un véritable melting pot, où Juïfs, Noirs et francos fraternisent sans égard aux frontières socio-économiques et au climat politique.

Louis Hamelin, Le Devoir

Amour du livre (L’)

Tout lecteur, tout auteur, tout éditeur, tout libraire devrait parcourir un tel essai. Du coeur et de l’esprit d’un auteur jusqu’aux mains d’un lecteur, que d’intervenants et quel long parcours!

Jean Panneton, Le Ralliement

Amour du livre (L’)

If you want to prepare for your tour of Montreal’s bookish past, one must-read book is L’Amour du livre, by Denis Vaugeois. It’s all about the ‘’book chain’’ that delivers litery access to readers in Quebec.

But anyone even peripherally involved in publishing in Canada will be fascinated by the insider’s knowledge of the industry Vaugeois displays. He has much to say about the complex web of relationships beetween authors, editors, publishers, printers, booksellers and librairies that exists in Quebec.

Available oonly in French, it’s unlikely that L’Amour du livreis going to be available in English soon.

Pat Donnelly, The Gazette

Réduction (La)

Dans l’ensemble, les propositions de Simard sont justes et remettent certaines pendules à l’heure.

Louis-Jacques Dorais, Revue internationale d’études québécoises

Député à Québec et à Ottawa... mais toujours Beauceron !

...il a la facture qualitative des éditions du Septentrion et le naturel ainsi que la spontaéité de Fabien Roy.


Comprendre Fabien Roy et sa carrière féconde, constater le respect qu’il s’est mérité, c’est comprendre aussi les Beaucerons, ces insoumis selon l’expression de la romancière et essayiste Madeleine Ferron, qui elle aussi, avait épousé la Beauce en s’alliant à Robert Cliche! Une lecture d’été, qui vous enchantera et vous «embeaucera»!

André Gaulin, Amicale des anciens parlementaires du Québec

Gestion de l'étranger (La)

L’étude de Gélinas est un modèle d’érudition et de clarté. Reprenant la quasi totalité des études et documents d’archives touchant les Atikamekw, elle offre un panorama complet et, à mon avis, définitif ou presque de l’histoire culturelle de ce peuple à une époque de contacts croissants avec les Euro-Canadiens.

Louis-Jacques Dorais, Revue internationale d’études québécoises

Premières Nations ? Seconds regards

L’ouvrage de Flanagan est extrêmement bien documenté et son raisonnement est fondé sur des prémisses rigoureuses. Chacun des arguments mis de l’avant par l’auteur pour réfuter les huit propositions qu’il juge fausses et plausible et se base sur des faits bien démontrés...

Louis-Jacques Dorais, Revue internationale d’études québécoises

Innus et le territoire (Les)

Le grand mérite du livre de Lacasse est de donner la parole aux Innus (le texte est parsemé de citations intégrales d’interlocuteurs autochtones) et d’analyser les concepts qui, dans leur langue, expriment la nature et le fonctionnement de l’ordre cosmologique et social(contrairement à ce qui se passe chez nous, celui-ci n’est pas perçu de façon dichotomique). L’ouvrage se veut une contribution-extrêmement bien documentée- à la vision innue de ce que nous appelons le droit et à l’application des principes de droit innu et Nitassinan.

Louis-Jacques Dorais, Revue internationale d’études québécoises

Odyssée de La Moricet (L’)

La   lecture de ce petit livre est très enrichissante dans la connaissance des moeurs qui prévalaient au Québec du XVIIème siècle. Et on se met à rêver en imaginant qu'un représentant pour chaque famille québécoise, à l'initiative de Roger Morissette, se mettrait à raconter la genèse des siens Nouvelle-France. Nous aurions tout le portrait de nos ancêtres dans une unique collection. La maison Septentrion tient un filon à exploiter pour notre fierté collective.

Daniel Rolland, Culture Hebdo.com

Histoire de l'Amérique latine et des Caraïbes, (deuxième édition)

Cet ouvrage est surtout destiné aux étudiants et professeurs mais est accessible aux grands public qui cherche une information de base sur le sous-continent. On ne peut que féliciter l’auteur et l’éditeur d’une telle initiative: pour une fois, tous les pays sont représentés, même les petits pays des Caraïbes. L’édition dépasse largement ce que l’on retrouve dans de nombreux volumes de ce type.

Marie Lapointe, Revue canadienne des études latino-américaines et caraïbes

Dollard

On remarquera au passage le travail de bénédiction de Me Boisvertqui a tout lu ce qui concerne son sujet de prédilection.

Daniel Rolland, Culture Hebdo.com

America | english

Malgré un ton assez critique, Brett Hooton a tout de même quelques commentaires positifs sur la version anglaise d’America(VehiculePress).

Vaugeois’s comparison of Lewis and Clark’s momentous expedition to a blockbuster film appears surprisingly apt.

...men like Pierre Cruzatte, François Labiche and Georges Drouillard spring to life through his fascinating descriptions of their relentless wanderlust and their unique adaptability in the harshest of environments.

...outsider’s perspective reinvigorates certain aspects of this much debated period...

America also contains moments when it astutely captures the sense of adventure, suspense and destiny that repeatdly draws people back to this timeless story.

Brett Hooton, The Gazette

Monsieur Livre

«Une librairie, c’est d’abord une atmosphère», disait M.Tranquille; en permettant de goûter à celle qui a régné à la librairie Tranquille de la fin des années 40 au milieu des années 70, Yves Gauthier propose un savoureux portrait de la vie culturelle du Montréal de la veille et des lendemains de Révolution tranquille.

Pierre Monette, La Presse

Amour du livre (L’)

Il [Denis Vaugeois] raconte en plus diverses anecdotes très instructives et parfois drôles sur le monde des éditeurs, que certains d’entre eux n’aimeront sans doute pas.

Jocelyne Lepage, La Presse