Nos livres font parler d'eux

Le Labrador

« Un incontournable de la littérature québécoise »

Ann-Édith Daoust, Bonjour la Côte (Radio-Canada - Côte-Nord)

Le Labrador

« Plongez dans le premier grand récit nord-côtier: une oeuvre majeure, complète, autonome et, surtout, reconnue par l’institution littéraire pour ses ­qualités géographiques, ethnographiques et narratives. Avec un lexique, et un supplément pédagogique, si je donnais encore des cours au collègial,  je le mettrai comme lecture obligatoire. »

André Maccabée, Cité Boomers

Insurrection des patriotes à Beauharnois en 1838 (L')

« Ce livre de Marcel Labelle relate les événements entourant l’assaut du manoir seigneurial de la famille Ellice en novembre 1838, de même que l’arraisonnement du navire Henry Brougham, par quelques centaines de patriotes. »

Mario Pitre, Le Soleil de Châteauguay

Montréal et la bombe

« À souligner en particulier: l'auteur a pris soin de mettre en lumière la grande contribution des mathématiciennes, chimistes et physiciennes du laboratoire. »

Émilie Folie-Boivin, Québec science

De racines et de mots

« un ouvrage au format original, constitué de nouvelles historiques mettant en valeur les différentes langues d'Amérique du Nord […] Au fil des histoires, le lecteur sillonne notamment les routes de l’Acadie, de l’Alberta, du Yukon ou du Québec. »

Éric Dumais, Bible urbaine

Vie dans les camps de bûcherons au temps de la pitoune. Deuxième édition (La)

« En publiant La Vie dans les camps de bûcherons au temps de la pitoune, Raymonde Beaudoin a pallié un manque énorme dans la littérature sur l’histoire du Québec, province qui doit pourtant son développement économique à ces chantiers. [...] son ouvrage n’est pas que témoignage personnel et hommage, il se veut un précieux documentaire recensant notamment photos, chansons de camp, recettes. Et, bien entendu, les us et coutumes des bûcherons : la langue, les soirées, le salaire, le charroyage, les sortes de bûchage, la drave, etc.»

Catherine Genest, Les libraires

Empire face aux Renards (L')

« Cet ouvrage puise aux sources de l’historiographie récente et lève le voile sur la longue série d’affrontements et de violences extrêmes soutenus par la mère patrie et permet au lecteur de mieux comprendre ces événements souvent ordonnés depuis Versailles dans la volonté d’établir un État monarchique français sur ce territoire conquis. À lire avec intérêt. »

Marie-Andrée Brière, Revue Héritage

De racines et de mots

« Un ouvrage qui étonne par son audace : un recueil de textes qui fait revivre à travers des textes de différents auteurs les saveurs des langues qui font partie de notre patrimoine et que trop souvent nous ignorons ou négligeons. […] Au rythme des mots, ce livre invite au voyage, dévoilant au passage les secrets des langues qui sillonnent notre histoire, qui font preuve de résilience et qui nous interpellent. À lire lentement et avec plaisir. »

Marie-Andrée Brière, Revue Héritage

Histoire nationale du Québec (L')

« Cet ouvrage soulève la dualité idéologique qui influence la création des programmes et des manuels d’histoire, présentant, selon les époques, une vision de notre histoire fort différente. À lire avec intérêt par ceux qui se préoccupent, si cela est possible, de l’objectivité de l’enseignement de l’histoire au Québec. »

Marie-Andrée Brière, Revue Héritage

Peur rouge (La)

« Un apport intéressant »

Bertrand Vayssière, Les Cahiers du Framespa

Empire face aux Renards (L')

« Raphaël Loffreda traite à la fois l’histoire de ce conflit et ce qu’il nous apprend de la conduite de la politique coloniale française. […] L’auteur réaffirme le rôle joué par les Renards comme aiguillon géopolitique dans l’emboîtement des spatialités et des temporalités. […] Étudier ce conflit c’est l’occasion d’analyser le mode décisionnel dans l’empire sur le terrain ou dans un bureau versaillais.»

Christiane Peyronnard, La Cliothèque

Curieuses histoires du pont de Québec

« un ouvrage indissociable de notre histoire... et de celle de l’ingénierie mondiale. […] L'auteur, Michel L'Hébreux, est un véritable passionné de l'histoire du Pont de Québec. On lui doit plusieurs ouvrages sur le sujet. Ce livre particulier est une collection d'histoireS et d'anecdotes qui enrichissent d'autant l'intérêt pour l'oeuvre de métal. »

Guillaume Lavoie, #LectureDominicale

De racines et de mots

« la variété est au rendez-vous. Les récits vont de la déportation des Acadiens (André-Carl Vachon) à la vie des francophones dans l’Ouest canadien (Valérie Lapointe-Gagnon), d’une lettre adressée à Papineau par l’épouse de Louis-H. Lafontaine (Éric Bédard) à la Superfrancofête (Martin Fournier). Trois nouvelles se consacrent aussi à des langues autochtones : le wendat, l’abénaquis et le tutchone du Nord, toujours parlé au Yukon. Plusieurs lecteurs apprendront également, par l’entremise du texte de Maya Ombasic, l’existence du ladino, langue judéo-espagnole. »

Steve Bergeron, La Tribune

De racines et de mots

« Fascinant […] Un recueil qui est vraiment très, très chouette et qui mérite d’être lu. »

Sandra Gagnon, La croisée (Radio-Canada Alberta)