Nos livres font parler d'eux

Le Grain de sable

« Il est rare que nous parlions d’esclavage au Canada dans nos cours d’histoire. C’est pourquoi je trouve important que ce livre existe. De plus, à la fin de l’album, il y a un documentaire plus approfondi sur la vie d’Olivier Le Jeune et certains extraits d’écrits historiques qui parlent de lui. Les illustrations incroyables de Valmo accompagnent le texte à la perfection. J’aime que le texte soit écrit comme de la poésie. Sans retirer de la puissance au contenu, ça le rend encore plus efficace. Les images sont fortes et percutantes. »

Jonathan le bibliophile, Les Bibliophiles de Québec

Courtiers et entrepreneurs

«Dans Courtiers et entrepreneurs, premier ouvrage important qui traite du « courtage financier au Québec, 1867-1987 », l’historien Marc Vallières montre que Louis-Joseph Forget (1853-1911) et son neveu Rodolphe Forget (1861-1919), tous deux nés à Terrebonne, inaugurent par le commerce des valeurs mobilières la présence des Canadiens français dans l’organisation, les fusions et la direction des grandes entreprises. Ils rivalisent même avec leurs concurrents anglo-écossais à la Bourse de Montréal.»

Michel Lapierre, Le Devoir

Roux clair naturel

Écrit en fragments désordonnés, ce roman haletant qui se lit comme un thriller raconte la captivité étonnante d'une fausse rousse héroïne, qui nous ressemble tous au fond; à notre façon, chacun emmêlé dans la toile de bobards qu'on veut bien se fabriquer. Personne n'est à l'abri des mensonges, ceux qu'on raconte aux autres et ceux qu'on se raconte à soi-même... et qu'on finit même par croire.

Claudia Larochelle, Les libraires

désert (le)

À travers ce désert, l'écriture de l'auteur nous tient en haleine, nous plonge dans le désarroi du narrateur, son impuissance face à tout ce qu'il vit. Magnifique et envoûtant!

Camille Gauthier, Les libraires craquent

Réfugiés acadiens en France, 1758-1785 (Les)

Les Réfugiés acadiens en France: 1758-1785 - L'impossible réintégration? intéressera les historien désireux de mieux connaître les conditions de réintégration des Acadiens en France après 1755; comment ceux-ci étaient considérés et perçus, autant par les autorités au nom du roi de France que par les populations des différentes régions côtières de France.

Yves Laberge, Cap-aux-Diamants

À la rencontre des Algonquins et des Hurons

Dans le cas présent, les annotations - plus de 300 - sont de l'historien français Éric Thierry; ses notes précisent des noms de personnes mentionnées ou transposent les noms de lieux décrits par Champlain. On en redemanderait, tant les commentaires sont pertinents.

Yves Laberge, Cap-aux-Diamants

Recettes de chantiers et miettes d'histoire

À travers commentaires, anecdotes et photos d'archives, une véritable tradition culinaire se révèle. Le reste de l'exploration se fait avec les papilles, en réalisant ces recettes faciles à exécuter et en goûtant ces plats réconfortants.

, Continuité

Lutte se poursuivit en cachette (La)

Le livre d'Anny Morissette La Lutte se poursuivit en cachette. Le pouvoir des chefs et des leaders de la bande algonquine de Kitigan Zibi est une excellente étude sur l'impact de la colonisation eurocanadienne sur la gouvernance autochtone depuis l'adoption de la Loi sur les Indiens par le Parlement canadien en 1876. Rédigée sous une forme académique rigoureuse, mais dans un style vivant qui maintient l'intérêt du lecteur, il s'agit d'une étude de cas sur l'histoire de la principale réserve anishnabée (Algonquine) au Québec, Kitigan Zibi, située près de Maniwaki. La problématique étudiée s'est reproduite avec des variantes dans l'ensemble des communautés autochtones du Québec.

André Binette, L'Aut'Journal

Officiers des troupes de la Marine au Canada (Les)

Fruit de trois années de travail d'archivistes et de généalogistes ainsi que de la collaboration fructueuse de sept auteurs québécois et français, Les officiers des troupes de la Marine au Canada, 1683-1760 est un ouvrage incontournable de haute qualité qui saura ravir les plus passionnés d'histoire militaire de la Nouvelle-France.

Martin Poëti, Revue d’histoire de l’Amérique française

Harakiri

Maryse Latendresse nous offre un roman marquant où les coins parfois tordus des relations humaines seront visités. Harakiri se veut un récit tranchant qui nous accroche jusqu'au dernier mot.

Émilie Bolduc, Les libraires craquent

Le Grain de sable

« Un très beau récit qui nous relate la vie que certains esclaves ont pu avoir au Canada, pour ce qui est d’Olivier Le Jeune, un vrai esclave qui a réellement existé. La plume de Webster, est poétique et franche pour ce qui est des illustrations de ValMo, elles sont magnifiques et représentent très bien les mots de Webster. Je recommande cet album illustré dans toutes les écoles, mais surtout dans toutes les familles afin de familiariser les enfants avec l’histoire du Québec. »

Martine Lévesque, Les Mille et une pages LM

Roux clair naturel

Fanie Demeule a exploré le corps avec son beau Déterrer les os, ici elle ajoute une dimension plus large en évoquant les secrets et mensonges qui empoisonnent la vie.

, Mes pages versicolores

Le Grain de sable

« Cet album est un outil de sensibilisation et d’initiation à la première page d’esclavagisme au Canada. Destiné à un jeune public,, il intéressera aussi les adultes qui découvriront un passé plus multiculturel que ce qu’ils ont pu apprendre dans leurs livres d’histoire. Le Grain de sable ne propose rien de moins qu’une relecture plus inclusive de notre passé. »

Paul-François Sylvestre, J'ai lu pour vous

Éditions Marabout, Bob Morane et le Québec (Les)

« Fantastique bouquin qui se lit comme un roman, Les éditions Marabout, Bob Morane et le Québec est aussi un vibrant hommage aux éditions Marabout, créatrice du livre de poche francophone. Avec ses Bob Morane, ses Doc Savage, ses mythiques collections Fantastique et Science-Fiction, l'éditeur Belge à laissé une empreinte indélébile dans l'inconscient des lecteurs de la francophonie, dont moi. »

Robert Laplante, Huffington Post

Histoire des p'tits gâteaux Vachon, 1923-1999 (L')

«On y trouve beaucoup d’images inédites et des anecdotes. […] Même les gens qui ne sont pas de grands lecteurs auront du plaisir à le lire. Dans le cas des Mariverains, plusieurs reconnaîtront des noms et des visages familiers! »

Hubert Lapointe, BeauceMedia.ca

désert (le)

C'est effectivement une plongée en apnée qui est demandée; on ne sent l'urgence et le tourment de ce récit que dans une lecture rapide et boulimique, en tournant les pages et en se rendant à la fin d'une traite. Aussi palpitant qu'angoissant, mais important pour Sylvestre, qui affirme que ce texte est à l'origine de l'auteur qu'il est devenu, où il est allé puiser tout ce qu'il a écrit par la suite. »

Chantal Guy, La Presse

Infographies.quebec

« Chacune de ces infographies relève le défi de rendre attrayante et accessible une information à la fois riche et rigoureuse à propos du Québec et de son histoire. Le grand public désireux de revisiter son histoire sous l'angle graphique y trouvera une mine d’informations étonnantes. »

Marie-Andrée Brière, Revue Héritage

L’Hôpital Laval : 100 ans d’histoire médicale à Québec

« L'histoire de l'Hôpital Laval reflète l’évolution du Québec du XXe siècle jusqu’à nos jours. Avec les nouveaux moyens diagnostiques, la bactériologie et l'asepsie chirurgicale, le réseau hospitalier prend de l'ampleur et ses établissements deviennent le cœur de la prestation des soins. Les soins infirmiers se diversifient et se complexifient et les hôpitaux se rapprochent des facultés universitaires de médecine. Une page de notre histoire médicale à découvrir. »

Marie-Andrée Brière, Revue Héritage

Contribution des pionniers de la ville de Paris au peuplement du Canada (La)

« Nous connaissons peu les colons parisiens venus s’établir chez nous, mais grâce aux travaux de Marcel Fournier, les lacunes sont comblées, nous permettant ainsi de parfaire notre connaissance de notre propre histoire et de ceux qui y ont contribué. Outre un répertoire biographique fort bien documenté, nous survolons l’histoire de Paris et de ces lieux historiques qui ont marqué notre histoire. Véritable périple France-Québec, cet ouvrage nous révèle l’origine parisienne de quelque 900 de nos ancêtres. Essentiel aux généalogistes et aux passionnés d’histoire.»

Marie-Andrée Brière, Revue Héritage

désert (le)

Dépendance, troubles anxieux, bipolarité ? Il est peut-être ici question de tout ça, mais c’est surtout du puissant pouvoir des mots que parle Olivier Sylvestre, de ceux qui tirent vers le fond et de ceux qui, magiquement, suturent les plaies ouvertes.

Dominic Tardif, Le Devoir

Église Saint-Charles de Limoilou (L')

Plus on tourne les pages et plus on soupire en se disant: "ah, si tous les livres au sujet d'une gélise étaient comme ça". Cet ouvrage, c'est une lettre d'amour.

, Présence

Extramoyen

La force de l'oeuvre, c'est de parvenir à instruire de manière fort dynamique, pour ne pas dire divertissante.

Christian Saint-Pierre, Lettres québécoises

Initiatives et adaptations algonquines au XIXe siècle

« Grâce à [sa] clarté et à la grande qualité de ses analyses, Inksetter nous livre une contribution majeure qui deviendra incontournable pour les chercheurs s’intéressant à l’histoire des Algonquins, des peuples autochtones du subarctique ou de l’Abitibi-Témiscamingue. »

Brian Gettler, Revue d’histoire de l’Amérique française

Imprimés interdits

La recherche de l'auteure est fascinante. Le style littéraire est simple et accessible et le rythme du livre est parfait. Les documents visuels sont abondants et d'une excellente qualité. On ne pouvait s'attendre à autre chose qu'à une telle réussite littéraire de la part de l'auteure.

Johannie Cantin, Cap-aux-Diamants

Filles du Roy pionnières de Montréal (Les)

Ce recueil est particulièrement réussi. Les lecteurs découvriront des femmes remarquables, résilientes, venues dans notre lointaine colonie "pour nous mettre au monde et le pays avec nous".

Marjolaine Saint-Pierre, Montréal en tête

Initiatives et adaptations algonquines au XIXe siècle

« Une contribution fort stimulante à l'histoire autochtone au Québec. [...] Grâce au travail de recherche minutieux qu'Inksetter présente dans cette monographie d'un grand intérêt, nous disposons non seulement d'un meilleur portrait des impacts positifs de certains échanges culturels et adaptations chez les Algonquins de l'Abitibi et du Témiscamingue durant le XIXe siècle, mais aussi des transformations engendrées sur la structure même de l'organisation sociale et du pouvoir politique. Nous ne saurions donc trop recommander la lecture de cet ouvrage appelé à devenir une référence en histoire autochtone au Québec. »

Mathieu Arsenault, Recherches amérindiennes au Québec

Formation d'une culture élitaire dans une ville en essor (La)

« Or, plongé dans le livre de St-Pierre, et c’est là l’intérêt de l’histoire sociale, je découvre qu’il y avait des mondes dans le monde de mon passé. […] St-Pierre, rigoureuse, a dépouillé la correspondance de quelques membres de l’élite joliettaine, les journaux locaux de l’époque et les procès-verbaux de l’Institut d’artisans et association de bibliothèque de Joliette, une sorte de pendant local de l’Institut canadien, afin d’étudier la construction de l’identité élitaire, les rapports de genre dans ce groupe et “le rôle de la culture matérielle dans l’affirmation de l’appartenance à ce milieu ”. Pour incarner sa démonstration, elle illustre le parcours de vie d’un couple de l’élite joliettaine entre 1860 et 1910. On peut facilement croire que toutes les bourgeoisies des petites villes québécoises de l’époque ont eu des cheminements semblables. »

Louis Cornellier, Le Devoir